réalisateur

scénariste

studios

  • 3 Arts Entertainment
  • Double Feature Films

distributeur

  • Les Films Séville

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Mais il reste qu'invention et originalité ne sont pas les maîtres mots de l'affaire. Dans un rôle de bad-boy américain à l'ego démesuré, Bradley Cooper ne relève aucun défi. En revanche, il s'amuse ferme.

Martin Bilodeau Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Le réalisateur John Wells recrée assez bien la frénésie du travail dans les cuisines d'un grand restaurant. Pourtant, c'est dans les scènes où le talentueux cuisinier déguste et analyse des productions de ses confrères moins connus nourrissant le menu peuple que le film réussit mieux à humaniser ce surdoué colérique interprété par un Bradley Cooper qui s'y donne à cœur joie.

Luc Chaput Lire la critique complète

Agence QMI

Lire la critique

Bradley Cooper, Daniel Brühl et Sienna Miller ont beau être convaincants, le scénario accumule les clichés les plus énormes et maladroits.

Isabelle Hontebeyrie Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Si The Hundred-Foot Journey - le film sur cette famille indienne qui ouvre un resto en France - était réconfortant comme une assiette de soupe dahl avec quelques bons samosas, Burnt évoque un burger à l'huile de truffe qui veut être sophistiqué, mais n'y parvient pas.

Marie-Claude Lortie Lire la critique complète

Rolling Stone

Lire la critique

Bradley Cooper is a chef cooking himself to redemption in the movie equivalent of indigestion.

Peter Travers Lire la critique complète

Rogerebert.com

Lire la critique

Loud, repellent, badly written, indifferently directed and almost completely devoid of any genuine laughs, "Scouts Guide to the Zombie Apocalypse" is essentially a film for 12-year-old boys who can still derive some kind of basic entertainment from the mere sight of spurting blood or a bare breast, all the better if they can appear at the same time. 

Peter Sobczynski Lire la critique complète

The Wrap

Lire la critique

This foodie movie is as insufferable as the rock star chefs it portrays.

Alonso Duralde Lire la critique complète

Entertainment Weekly

Lire la critique

But just when you think you know where Burnt is headed, there’s an underhanded twist about halfway in. And it’s almost enough to set the movie right.

Chris Nashawaty Lire la critique complète

Rogerebert.com

Lire la critique

Food porn, no matter how expertly and attractively presented, is no substitute for actual food.

Glenn Kenny Lire la critique complète

The Hollywood Reporter

Lire la critique

Unsurprisingly, Burnt is most alive in the workplace, where Wells (...) capably conjures the chaos, pressure, noise and heat of a world-class kitchen. 

Jon Frosch Lire la critique complète

Variety

Lire la critique

Bradley Cooper plays a bad-boy chef reaching for three Michelin stars in this patchy and predictable dramedy.

Justin Chang Lire la critique complète

Joblo.com

Lire la critique

While Burnt is never a really bad movie, it's still a very frustrating, tepid one.

Chris Bumbray Lire la critique complète