réalisateur

producteur

scénariste

studio

  • Cinémaginaire inc.

distributeur

  • Les Films Séville

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Hélas, la critique sociale est une fois de plus véhiculée par des dialogues peu subtils et pontifiants. Véritable talon d'Achille du cinéaste, ce réflexe de donneur de leçons est cristallisé lors d'une séquence artificielle, réunissant dans une soupe populaire les conspirateurs et les enquêteurs.

Louis-Paul Rioux Lire la critique complète

Journal de Montréal

Lire la critique

Présenté comme un suspense policier, La chute de l'empire américain comprend des moments d'action - le braquage et la fusillade, pour ne parler que de ceux-là - et de franche comédie (dans la deuxième partie du film, les personnages de Paul Doucet et Denis Bouchard sont mémorables), ces éléments contribuant à rythmer une histoire qui se transforme en fable fantaisiste.

Isabelle Hontebeyrie Lire la critique complète

Le Devoir

Lire la critique

Le film exsude un réel bonheur de raconter une histoire bien ficelée. Énergique, la réalisation maintient un rythme tendu. Quant au trio dépareillé « Landry-Morin-Girard », il affiche une chimie délicieuse.

François Lévesque Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Oui, il y a, comme toujours chez Arcand, des clins d?oeil à certains de ses films, comme par exemple, dans la séquence de la soupe populaire. Mais soyons respectueux envers celui qui nous a donné des perles comme Le confort et l'indifférence. Arcand n'est pas devenu indifférent, loin de là, mais ne devrait-il pas se départir de son confort qui ne lui sied pas bien?

Élie Castiel Lire la critique complète

Ton Canapé

Lire la critique

On retrouvera un Denys Arcand en forme, une distribution impressionnante qui porte un scénario de qualité, malgré une critique sans grandes surprises.

Miguel Plante Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Cela dit, il n'y a pas lieu de bouder son plaisir. La chute de l'empire américain, qui, rappelons-le, n'a rien à voir avec Le déclin de l'empire américain, est sans contredit le meilleur film de Denys Arcand depuis Les invasions barbares.

Marc-André Lussier Lire la critique complète

Le Soleil

Lire la critique

En somme, un Arcand solide qui démontre que le réalisateur n'a rien perdu de son mordant.

Normand Provencher Lire la critique complète

Films du Québec

Lire la critique

Oui, La chute de l'empire américain s'avère plus réussi que Le règne de la beauté. Mais le résultat est tout de même loin d'être convaincant. Et ce, dans tous à peu près tous les domaines.

Charles-Henri Ramond Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

Certes, La chute de l'empire américain est nettement supérieur à son précédent film Le règne de la beauté, mais ce n'est pas une référence... et les faiblesses restent nombreuses.

Jean-Marie Lanlo Lire la critique complète