réalisateur

scénariste

studios

  • Atacama Productions
  • Blinker Filmproduktion
  • Westdeutscher Rundfunk
  • Cronomedia

distributeur

  • Cinéma Du Parc

Liens

Bande-annonce & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Méditation sur la mémoire de la terre, des cieux et des gens, ce film singulier, qui conjugue préoccupations historiques, politiques et esthétiques, envoûte dès les premières séquences.

François Lévesque Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

La narration de Patricio Guzmán est sobre, ses interviews pertinentes et, même si on a parfois l'impression qu'il étire un peu l'élastique de la métaphore cosmique, il parvient encore une fois à mettre en lumière toutes les horreurs du régime politique d'Augusto Pinochet, mort en 2006 sans jamais être jugé.

Jean Siag Lire la critique complète

L'Express

Lire la critique

orté par un regard métaphysique, et malgré quelques longueurs, Nostalgie de la lumière se pose en piqûre de rappel, en vertige cosmogonique et en documentaire très émouvant. Tout ça à la fois, oui.

Julien Welter Lire la critique complète

The Gazette

Lire la critique

Astronomy, archeology and crimes against humanity intermingle in the expanse of Chile's Atacama Desert in Patricio Guzmán's profound and visually stunning documentary Nostalgia de la luz.

T'Cha Dunlevy Lire la critique complète

Télérama

Lire la critique

A sa manière, à la fois intellectuelle, poétique et politique, Patricio Guzmán leur rend, à elles et à leurs disparus, un magnifique hommage.

Juliette Bénabent Lire la critique complète

Le Nouvel Obs

Lire la critique

La force du regard que porte Guzmán sur ce paradoxe tient à sa poésie pascalienne. Car si « le silence éternel de ces espaces infinis m’effraie », c’est ici par ce qu’il recèle de douleurs enfouies et de travail de deuil inabouti.

Jean-Philippe Guerand Lire la critique complète

Libération

Lire la critique

Le calme du film et la beauté de ses images fonctionnent alors comme un antidote au déferlement d’émotion. Nostalgie… permet sans doute aussi de mieux comprendre un événement récent : le sauvetage des mineurs de San José, toujours dans le désert d’Atacama. Comme si derrière cette histoire de vivants arrachés des entrailles de la terre - et la mise en scène exacerbée de la solidarité et de la compassion sous les caméras du monde entier -, affleurait la mauvaise conscience pour tous les morts sans sépulture.

René Solis Lire la critique complète

Le Monde

Lire la critique

Il aura fallu à Patricio Guzman quarante ans de lutte pied à pied, de mémoire à vif et de souffrance intime, pour aboutir à cette oeuvre d'une sérénité cosmique, d'une lumineuse intelligence, d'une sensibilité à faire fendre les pierres. A un tel niveau, le film devient davantage qu'un film. Une folle accolade au genre humain, un chant stellaire pour les morts, une leçon de vie. Silence et respect.

Jacques Mandelbaum Lire la critique complète

Le Point

Lire la critique

Depuis son exil, en 1973, Guzman ne cesse de confronter son pays à son passé. Jamais comme dans ce documentaire politique, il ne l'avait fait avec une telle sensibilité et une telle élévation d'âme.

François-Guillaume Lorrain Lire la critique complète