Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Portrait intimiste et touchant d'un être narcissique mais néanmoins attachant, ce film non dépourvu de quelques facilités n'en demeure pas moins un brillant coup d'essai.

François Lévesque Lire la critique complète

Le Soleil

Lire la critique

Le premier long-métrage de Scott Cooper est un film maîtrisé, fin et intelligent. Plutôt que de se complaire dans les malheurs de Bad Blake, le scénario mise plutôt sur sa force intérieure qui lui permet de rebondir et de redonner un nouveau souffle à sa carrière. En cela, il est heureux de voir la conclusion éviter les traditionnels rebondissements à l'eau de rose.

Normand Provencher Lire la critique complète

Cinema Blend

Lire la critique

But as much as the movie may seem to lose track of side characters or where it wants to go, it is always true to Bad, and Bridges rewards that focus with a performance so warm and intuitive that Crazy Heart itself becomes a kind of winner.

Katey Rich Lire la critique complète

24imag

Lire la critique

Accordons tout de même une certaine grâce à cette touchante histoire de rédemption sur fond de musique country. Principalement parce qu'elle est interprétée par Jeff Bridges, dont la carrière, loin d'avoir sombrée, navigue discrètement entre apparitions sympathiques dans des blockbusters et rôles marquants dans des cinématographies plus exigeantes.

Damien Detcheberry Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Crazy Heart impose fièrement son esprit country sans jamais sombrer dans le pathétique ou, pire, le quétaine. La qualité du jeu des acteurs y est pour beaucoup.

Sylvie St-Jacques Lire la critique complète

The Gazette

Lire la critique

Add the marble-gargle voice to the equation, and the incarnation is complete. Bridges probably could have mustered Oscar buzz with little more than the physical performance: It really is that good.

Katherine Monk Lire la critique complète

24imag

Lire la critique

Jeff Bridges trouve un rôle à la mesure de son talent avec ce personnage de Bad Blake, un vieux chanteur de country débraillé et alcoolique.

Helen Faradji Lire la critique complète

Chicago Sun-Times

Lire la critique

One of the ways the movie might have gone wrong is if the singing and the songs hadn't sounded right. They do. Bridges has an easy, sandpapery voice that sounds as if it's been through some good songs and good whiskey.

Roger Ebert Lire la critique complète