réalisateur

scénariste

studios

  • Blumhouse Productions
  • Bold Films
  • Exile Entertainment
  • Right of Way Films

distributeur

  • Métropole Films Distribution

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

The Hollywood Reporter

Lire la critique

After a couple of convulsive dramatic swings, the climactic and, from a musical performance point of view, cathartic sequence incisively portrays a passage from mere industriousness to artistry, from climbing the mountain to attaining the summit.

Todd McCarthy Lire la critique complète

Volture

Lire la critique

He's pushing against the limits of his talent, maybe the limits of his soul. Where art is concerned, Chazelle doesn't believe in going after something within reach. He wants to push the limit—by any means necessary. His heroes are artists-existentialists: They create themselves anew every day, beating the drums and bleeding on them.

David Edelstein Lire la critique complète

The Wrap

Lire la critique

More than just Fame for straight guys, Whiplash redefines the teacher movie (to say nothing of the young-musician movie) with a brutal energy and no easy resolutions. It's a challenging tune that will nonetheless get stuck in your head.

Alonso Duralde Lire la critique complète

Panorama-Cinéma

Lire la critique

Comme l'éclair zébrant le ciel pluvieux, vision grandiose mais usitée pour tous les admirateurs de la voûte céleste,Whiplash force l'admiration, surtout par son caractère tempétueux et électrisant.

Olivier Thibodeau Lire la critique complète

Variety

Lire la critique

Chazelle's stellar career-starter, Whiplash, which demolishes the cliches of the musical-prodigy genre, investing the traditionally polite stages and rehearsal studios of a topnotch conservatory with all the psychological intensity of a battlefield or sports arena. Chazelle proves an exceptional builder of scenes, crafting loaded, need-to-succeed moments that grab our attention and hold it tight

Peter Debruge Lire la critique complète

Joblo.com

Lire la critique

Teller won't necessarily receive quite as many plaudits as Simmons, if only because when Simmons is on the screen it's impossible to take your eyes off of him, but the younger man's turn is no less impressive. (...)Whiplash is a great movie, one of the - if not the - best of the year.

Eric Walkuski Lire la critique complète

Rolling Stone

Lire la critique

Written and directed by the gifted Damien Chazelle (...), from his own experience of getting schooled on the sticks, Whiplash is a battle to the death.

Peter Travers Lire la critique complète

Cinémaniak.net

Lire la critique

(...) Chazelle joue la différence avec une mise en scène et un montage des répétitions musicales toujours sublimes et qu'on a peu l'habitude de voir sur grand écran (...). 

Syril Tiar Lire la critique complète

24imag

Lire la critique

Si Whiplash est intéressant, c'est surtout parce que la violence verbale, psychologique et relationnelle qui jaillit de cette rencontre prof/élève s'exprime par un montage effréné, frénétique, alternant climax et étirements.

Céline Gobert Lire la critique complète

Canoë

Lire la critique

Le réalisateur Damien Chazelle a puisé dans sa propre expérience à titre d'étudiant de batterie jazz et nous plonge dans une ambiance étouffante. (...) Ce sont toujours les méchants qui retiennent davantage notre attention. Et c'est encore plus vrai dans Whiplash.

Jim Slotek Lire la critique complète

The Los Angeles Times

Lire la critique

Au final, ce film intelligent et captivant est à ne pas manquer! Il est même probablement un des grands films de cette année!

Jean-Marie Lanlo Lire la critique complète

Point de vues

Lire la critique

S'il y a bien quelques passages ici et là qui font peut-être ralentir le rythme soutenu, reste que ce récit est aussi un rôle juteux servi sur un plateau d’argent pour J.K. Simmons qui semble s'amuser comme jamais auparavant.

Paul Landriau Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Reste que pour certains critiques comme celui du New YorkerWhiplash n'est pas tant un film sur le jazz que sur l'abus de pouvoir. C'est peut-être le cas, mais bien franchement, ça n'enlève rien à ses qualités visuelles et dramatiques ni au coup de fouet tonifiant qu'il nous administre.

Nathalie Petrowski Lire la critique complète