acteurs

réalisateur

studios

  • Annapurna Pictures
  • PASTEL
  • Plan B Entertainment

distributeur

  • Les Films Séville

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

L'ensemble elliptique, un brin maniéré, s'inscrit en partie dans la continuité esthétique du cinéma de Terrence Malick. Au centre d'une distribution irréprochable, Regina King est particulièrement émouvante et vraie en mère courage obstinée.

Martin Bilodeau Lire la critique complète

Le Soleil

Lire la critique

Avec ce film, Barry Jenkins peaufine son art cinématographique de main de maître. Mais il porte aussi son regard, et nous montre la réalité, du point de vue afro-américain, à la Spike Lee, en plus harmonieux.

Éric Moreault Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

On ressort de ce film avec des sentiments mixtes: même si la colère gronde, l'amour et l'espoir l'emportent.

Maxime Labrecque Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Entre mensonge et vérité, ou plutôt devrions-nous dire « intégrité morale », If Beale Street Could Talk annonce que Barry Jenkins appartient à cette nouvelle race de cinéastes qui assurent la continuité si essentielle du grand cinéma d'aujourd'hui et de demain. Avant toute autre chose, un art en mouvement sur les êtres et leurs pulsions conciliatrices de l'amour.

Élie Castiel Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Même s'il comporte quelques scènes marquantes, dues notamment à la présence de Regina King dans le rôle de la mère de Tish, If Beale Street Could Talk ne laisse pas une impression aussi forte que Moonlight. Cela dit, ce film laisse indéniablement en nous des traces.

Marc-André Lussier Lire la critique complète

Rogerebert.com

Lire la critique

This film powerfully conveys that message. The struggle is real, but so is the joy.

Odie Henderson Lire la critique complète

Cinema Blend

Lire la critique

It's downright ridiculous that a filmmaker can be working at this high a level so early in his career, and one can only imagine what the future holds for him.

Eric Eisenberg Lire la critique complète

Volture

Lire la critique

Beale Street has spoken.

David Edelstein Lire la critique complète

The Wrap

Lire la critique

The film shows glimmers of the artistry of "Moonlight," but it also has difficulty translating Baldwin's novel to the big screen.

Dan Callahan Lire la critique complète

Joblo.com

Lire la critique

(...) a movie that will provoke a lot of conversation about issues that, despite being written about in the seventies, are just as relevant today.

Chris Bumbray Lire la critique complète

Rolling Stone

Lire la critique

The Oscar-winning director' follow-up to 'Moonlight' gloriously brings James Baldwin's beautiful, bittersweet prose to life.

Peter Travers Lire la critique complète