réalisateur

scénariste

studio

  • Neue Road Movies

distributeur

  • Métropole Films Distribution

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Au moyen d'une caméra expressive et d'un montage souple, intelligent, Wim Wenders rend un somptueux et prenant hommage au travail innovateur d'une artiste de génie, laquelle a approuvé le principe du projet peu avant de rendre l'âme.

Louis-Paul Rioux Lire la critique complète

24imag

Lire la critique

Ballet des corps et des grands mouvements circulaires des bras pouvant à peine tenir contre le corps des danseurs, Pina, pour en venir au vif du sujet, est aussi un éloge de la technique cinématographique au service d'un autre art. En fait, par son utilisation innovatrice de la 3D en mesure de créer de la profondeur là où il ne pouvait y en avoir avant, Wenders offre la danse au cinéma et lui donne cette notion d'espace qui rend les mouvements des danseurs à leur état de profondeur sur la scène.

Mathieu Li-Goyette Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Ni documentaire, ni captation, ni fiction, ce film est une création en soi, un voyage émouvant dans une nouvelle dimension de la danse qui permet au spectateur d'assister de l'intérieur à une oeuvre nouvelle, réinventée, de Pina Bausch. Cette collaboration posthume avec Wim Wenders est inoubliable.

Aline Apostolska Lire la critique complète

24imag

Lire la critique

Ce film est d'une insignifiance qui atterrera le cinéphile intelligent, et qui choquera tous les véritables admirateurs de la plus grande chorégraphe du vingtième siècle, une artiste universelle, une des voix muettes les plus importantes de l'histoire de l'art moderne, à l'égal des Brecht et des Beckett (car, à mon avis, elle relie dans le mouvement l'intellectualisme de Brecht et l'humanisme de Beckett, la grande Pina).

Robert Lévesque Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Ainsi, tandis que les danseurs forment une ronde, figure devenue la signature de Bausch, se dessinent sur leurs visages des sourires presque lugubres. Du coup, l'émotion l'emporte et l'on s'abandonne complètement à la beauté de la danse. Envoûtant.

Manon Dumais Lire la critique complète