Bande-annonce & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Diplomatie se présente comme une fiction historique qui oppose de façon ludique et un peu facétieuse le sens du devoir et la valeur du patrimoine, sur fond de défaite et de victoire. 

Martin Bilodeau Lire la critique complète

Médiafilm

Lire la critique

De fait, à travers ce portrait tendre de cette marginale charismatique, se dessine une chronique familiale de facture naturaliste doublée d'une peinture sociale évoquant le cinéma des frères Dardenne.

Manon Dumais Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

La réussite du film tient justement dans cette façon de décrire un destin hors norme avec empathie, sans faire l'impasse sur les petites et grandes douleurs que provoquent - ou qu'ont provoquées - les choix de vie d'Angélique. Rarement a-t-on d'ailleurs vu une relation entre gens plus mûrs être dépeinte de façon aussi franche et naturelle.

Marc-André Lussier Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Film farouchement provincial et lorrain, volontairement anti-urbain, il s'inscrit dans une régionalité à la fois sombre, mystérieuse, mais tout autant éclatante et lumineuse que profondément anthropologique. Nul doute que Party Girl se classe parmi les plus beaux films de l'année. Différent, sublime et d'une facture esthétique superbement éblouissante.

Élie Castiel Lire la critique complète

Le Soleil

Lire la critique

La réalisation est loin d'être parfaite, malgré l'utilisation de belles ellipses, mais ses maladresses sont compensées par le refus du sensationnalisme et du racolage. En fait, il s'agit d'une véritable plongée dans un cinéma naturaliste - authentique et touchant -, qui s'attarde à des gens qu'on voit rarement sur grand écran : les laissés pour compte.

Éric Moreault Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

Tout cela était très intéressant, d'autant plus que la mise en scène et la direction d'acteur très réalistes sont parfaitement maîtrisées.

Jean-Marie Lanlo Lire la critique complète

L'Express

Lire la critique

Party Girl, fulgurant premier film de trois jeunes Français, est le portrait d'une entraîneuse de cabaret. Il est inspiré de la mère de l'un des réalisateurs, qui y joue son propre rôle avec ses enfants. Récit d'une histoire plus vraie que nature. 

Sandra Benedetti Lire la critique complète

Le Monde

Lire la critique

Le scénario et la mise en scène font d'elle l'enjeu d'une lutte vieille comme comme la vie en société, entre le compromis et la liberté, la responsabilité et le désir.

Thomas Sotinel Lire la critique complète

Le Parisien

Lire la critique

Il symbolise cette nouvelle énergie du cinéma français qui bouscule les codes et ne perd jamais de vue l'amour du public.

Pierre Vavasseur Lire la critique complète

Le Nouvel Obs

Lire la critique

A la fois poétique et social, fictif et réel, naturaliste et sensuel, « Party Girl », film d'amour sous toutes ses formes (filial, maternel, etc.), avance sous l'ombre portée de Cassavetes, Kechiche et Pialat, saisit par la seule force de sa mise en scène la matière brute d'un milieu - celui de la nuit.

Sophie Grassin Lire la critique complète