acteurs

réalisateur

scénariste

studios

  • Brownstone Productions
  • Lord Miller

distributeur

  • Universal Pictures

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Bon
Lire la critique

Conscients des limites de leurs personnages, les comédiens cabotinent à coeur joie. Le jeune Christian Convery et Ray Liotta , dont ce fut le dernier rôle au cinéma, s'en sortent avec les honneurs.

Charles-Henri Ramond Lire la critique complète

Joblo.com

Très bon
Lire la critique

Cocaine Bear is a lean and mean ninety minute horror movie/ crime comedy mashup that entertains from start to finish.

Chris Bumbray Lire la critique complète

Journal de Montréal

Très bon
Lire la critique

Cette comédie sanglante, déjantée et irrévérencieuse, signée Elizabeth Banks, a tout pour plaire. 

Isabelle Hontebeyrie Lire la critique complète

Cinema Blend

Très bon
Lire la critique

It's hard not to get high on the absolute insanity of Cocaine Bear, especially with a crowd.

Mike Reyes Lire la critique complète

The Wrap

Lire la critique

A distinguished ensemble finds itself face to face with a speed-freak apex predator.

Alonso Duralde Lire la critique complète

Variety

Lire la critique

Elizabeth Banks' coked-up-bear-as-slasher comedy is better than Snakes on a Plane.

Owen Gleiberman Lire la critique complète

La Presse

Très bon
Lire la critique

Plus agaçantes sont les réactions très similaires des protagonistes face au danger. Tous hurlent de manière exagérée, sans réellement nous convaincre de leur terreur. Vers la fin, ils ne bronchent pratiquement plus devant le museau blanc de l'animal. L'adrénaline est pourtant plus puissante que la cocaïne... Mais, comme l'aventure est courte et intense, on en sort bien diverti.

Pascal Leblanc Lire la critique complète

KinoCulture Montréal

Pauvre
Lire la critique

Bien entendu Cocaine Bear est un film à concept qui ne va pas plus loin et ne cherche pas non plus à offrir autre chose qu'un divertissement sans substance. On opte pour l'humour qui ne fait pas souvent mouche avec quelques meurtres réjouissants pour meubler une intrigue mince qui peine à garder l'intérêt pendant la durée.

Pascal Grenier Lire la critique complète

The Hollywood Reporter

Lire la critique

By today's baggy runtime standards, Cocaine Bear's 90 minutes qualify as brisk and breezy. It's a "no thoughts, just vibes" kind of production that leaves you with answers to a question you probably weren't asking: What would happen if a bear ate cocaine?

Lovia Gyarkye Lire la critique complète