Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Or, force est de constater qu'il s'en sort plutôt bien cette fois-ci, le film s'avérant tendu et assez efficace, malgré la rareté des scènes d'action. C'est au niveau du scénario que ça se gâte.

Louis-Paul Rioux Lire la critique complète

Panorama-Cinéma

Lire la critique

Mais à l'image de bon nombre des tentatives les plus récentes à cet effet, le présent opus affiche lui aussi un retard considérable sur le reste de la production mondiale de ce type de divertissements, ne se contentant trop souvent que de recréer avec moins de vigueur ce que les Américains faisaient déjà il y a plus de dix ans.

Jean-François Vandeuren Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

En transposant Omertà au cinéma, Luc Dionne prouve que toute bonne série télé ne fait pas nécessairement un bon film.

Manon Dumais Lire la critique complète

Films du Québec

Lire la critique

Hélas, Omertà parvient à peine à dépeindre l'unvivers trouble ou forces de l'ordre, flics ripoux et mafieux se croisent et se répondent dans un univers sans démarcation. Ce faisant, il ne dépasse guère le stade de polar plus ou moins réussi qui devra batailler ferme contre des superproductions hollywoodiennes autrement mieux armées.

Charles-Henri Ramond Lire la critique complète

Journal de Montréal

Lire la critique

Sans réinventer la roue, le film qu'en a tiré Luc Dionne livre la marchandise et se révèle un bon thriller policier, solide et efficace.

Maxime Demers Lire la critique complète

Le Soleil

Lire la critique

Le scénario de Luc Dionne, instructif par sa façon de lever le voile sur un commerce illicite méconnu, place à l'avant-scène un Patrick Huard qui vole la vedette à Michel Côté, plus en retrait.

Normand Provencher Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Cet Omertà de cinéma reste un essai somme toute honorable. Mais il ne se révèle pas aussi exceptionnel que la série culte inscrite dans nos mémoires.

Marc-André Lussier Lire la critique complète