Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

On dénombre au passage quelques maladresses et incohérences, notamment le glissement qui fait passer du premier au second plan le personnage campé par Alexis Martin, ainsi qu'une mise en abyme. Mais les imperfections de ce film de coeur font aussi son charme.

Martin Bilodeau Lire la critique complète

Le Soleil

Lire la critique

Les mauvaises herbes, une comédie dramatique drôle et touchante, n'a pas déçu. Une forte distribution, un récit stupéfiant et surprenant avec des personnages attachants, un peu d'humour absurde, il n'en faut pas plus pour livrer un bon long métrage. Qui devrait en réconcilier quelques-uns avec le cinéma québécois.

Éric Moreault Lire la critique complète

Agence QMI

Lire la critique

Ce qui frappe en premier lieu dans Les mauvaises herbes, c'est le mélange subtil entre comédie et émotion. Loin des éclats de rire à gorge déployée, même si certains passages sont franchement hilarants, Louis Bélanger et Alexis Martin jouent constamment la carte de l'humanité.

Isabelle Hontebeyrie Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

Les mauvaises herbes ne marquera pas le paysage culturel (sauf peut-être pour le méchant excessivement agressif avec lequel Luc Picard a tant de plaisir), mais en terme de distraction compétente et sympathique, le film remplit son contrat.

Olivier Maltais Lire la critique complète

Films du Québec

Lire la critique

On rit de bon cœur dans cette comédie finalement peu subversive, mais le duo Martin-Renaud ne peut nous faire oublier Matroni et moi de Jean-Philippe Duval. Sans aller jusqu'à parler de recyclage, ces Mauvaises herbes nous apparaissent un peu défraîchies.

Charles-Henri Ramond Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Agrémenté de dialogues savoureux incrustés dans un scénario bien ficelé, lui-même servi par une mise en scène rigoureuse, ce film présente tous les aspects d'une production réussie bien que, parfois, les personnages manquent de profondeur et frisent la caricature.

Patricia Robin Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Proposant son meilleur film depuis Gaz Bar Blues, Louis Bélanger manie habilement dans sa nouvelle offrande le fragile équilibre entre la comédie et le drame. Même si le postulat des Mauvaises herbes est assez classique au départ, le cinéaste parvient à nous surprendre grâce à un récit comportant des ramifications plus inusitées.

Marc-André Lussier Lire la critique complète