réalisateur

producteur

studios

  • Canal +
  • France 2 Cinéma

distributeur

  • Les Films Séville

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

La mise en scène, inventive, aérée, précise, navigue avec aisance entre réalisme et stylisation, portée par la musique fascinante de Mark Snow.

Louis-Paul Rioux Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Narrée magnifiquement par Edouard Baer, cette histoire flirtera parfois avec le surréalisme, sans toutefois jamais perdre le fil de son récit. La mise en scène - précise, inventive et remarquable - met en relief  une écriture très fine. Tous les choix artistiques du cinéaste (notamment sur le plan musical) révèlent une incroyable vivacité.

Marc-André Lussier Lire la critique complète

Le Monde

Lire la critique

Il faut le dire avec infiniment de tact et de circonspection, mais ce film dont le génie consiste à avoir un pied dans l'enfance et un autre dans la tombe ressemble à un adieu d'une folle élégance, d'une bouleversante sérénité.

Jacques Mandelbaum Lire la critique complète

Le Point

Lire la critique

Dans des décors ordinaires, sublimés par des couleurs estampillées cinémascope, les deux personnages rêvent de baisers hollywoodiens tout en ressassant souvenirs, fantasmes et folie pas forcément douce. Resnais multiplie les subterfuges, joue avec les clichés, les genres, fait le grand écart entre le dérisoire de son script et l'ampleur majestueuse de sa mise en scène.

Olivier De Bruyn Lire la critique complète

Le Figaro

Lire la critique

Avec des acteurs fascinants, Azéma et Dussollier en tête, Alain Resnais signe une comédie brillante et inquiète sur le désir, au chromatisme raffiné et aux pulsations jazzy.

Marie-Noëlle Tranchant Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

S'amusant à créer des mouvements de caméra surprenants, lesquels nous rappellent à chaque instant qu'on est bien au cinéma, où le rêve et la fantaisie sont rois, et non dans la vraie vie, Alain Resnais salue avec un ludisme irrésistible l'âge d'or hollywoodien.

Manon Dumais Lire la critique complète

The New York Times

Lire la critique

Like its would-be lovers, Wild Grass chases itself in circles as it scrambles genres, examining seeing, thinking, remembering and imagining with a zany awareness. In Georges's words: "After the cinema nothing surprises you. Everything is possible."

Stephen Holden Lire la critique complète