réalisateur

scénariste

studios

  • LGM Productions
  • Rectangle Productions
  • Don't Be Shy Productions
  • Gaumont
  • France 3 Cinéma
  • Nexus Factory
  • uFilm

distributeur

  • Les Films Séville

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

 L'approche légère, fantaisiste, affranchie des modèles connus, confère une puissance inattendue à un discours plein d'humour et d'esprit sur la méprise identitaire et l'ambiguïté des rôles sexuels.

Martin Bilodeau Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

En fait, les moments les plus réussis sont ceux où Gallienne met en relief l'ambiguïté de son identité et de sa sexualité, de même que la complexité de sa relation avec sa mère, qu'il parvient à rendre attachante en révélant subtilement sa vulnérabilité et sa pudeur.

Manon Dumais Lire la critique complète

Affaire de gars

Lire la critique

Vous serez également abasourdi par la prestation remarquable de Guillaume Gallienne qui prouve, avec ce premier essai au grand écran, qu'il est un grand acteur, mais aussi un réalisateur brillant et un scénariste doué.

Philippe Michaud Lire la critique complète

24imag

Lire la critique

Au grand écran, le génie de Gallienne, c'est d'avoir assumé à ce point la théâtralité de son propos dans son adaptation pour le cinéma.

Éric Fourlanty Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

S'il reste assez convenu sur le plan cinématographique, le film se démarque néanmoins avantageusement grâce à son propos, la manière, et aussi l'interprétation d'ensemble.

Marc-André Lussier Lire la critique complète

Agence QMI

Lire la critique

Plus qu'une comédie ou une interrogation sur l'identité, Les garçons et Guillaume, à table! est une formidable affirmation de soi, un long métrage qui met de redoutable bonne humeur et un pied de nez extrêmement affectueux à une société trop coincée ou obtuse pour accepter la singularité. Bravo!

Isabelle Hontebeyrie Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Tout d'abord, commençons par les choses sympa du film: mise en scène sincèrement alerte même si on sent un nombrilisme insupportable à dix lieues à la ronde, dialogue drôle mais du déjà vu (proche des comédies camp américaines et d'un certain humour almodóvarien revu, corrigé et plus ou moins filtré), interprétation convenue, travestissements impeccables.

Élie Castiel Lire la critique complète

Le Parisien

Lire la critique

Vous avez bien ri avec Neuf mois ferme, d'Abert Dupontel? Apprêtez-vous à remettre le couvert avec cette histoire d'adolescent qui ne sait plus très bien sur quel pied grandir. 

Pierre Vavasseur Lire la critique complète

Télérama

Lire la critique

Pas pour l'instant. Du spectacle où il triomphait, seul en scène, il a tiré une suite de sketchs brouillons, balourds et souvent ballots, qui réussissent le prodige d'être à la fois épais et inconsistants.

Pierre Murat Lire la critique complète

Le Nouvel Obs

Lire la critique

Sur un thème bouleversant- le malentendu identitaire -, Guillaume et les garçons à table !, le film, totalement folledingue joue constamment sur la trivialité et l’équivoque en les élevant vers une drôlerie et une élégance extrêmes.

Sophie Grassin Lire la critique complète

Télérama

Lire la critique

Si vous ne riez pas, on ne peut vraiment plus rien pour vous.

Mathilde Blottière Lire la critique complète

Libération

Lire la critique

La transposition du spectacle de Guillaume Gallienne à l'écran est drôle et étourdissante.

Gérard Lefort Lire la critique complète

Le Monde

Lire la critique

Au vu du consensus qui accueille le film depuis sa présentation à la Quinzaine des réalisateurs, à Cannes, l'opération est un succès. Il faut dire qu'elle permet à la fois le conformisme du soulagement et l'insolence de l'ironie. Soit un divertissement transgenre d'autant plus apprécié qu'il finit par mettre bon ordre à la confusion des genres.

Jacques Mandelbaum Lire la critique complète