acteurs

réalisateur

scénariste

studios

  • Les Films Pelléas
  • Auvergne Rhône-Alpes Cinéma

distributeur

  • Axia Films

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Très bon
Lire la critique

Mais dans le rôle de l'adolescent écorché vif, Paul Kircher, avec son jeu tour à tour charnel et intériorisé, est la véritable révélation du film. On n'a pas vu, depuis James Dean, un jeune acteur brûler l'écran à ce point de sa présence. 

Éric Fourlanty Lire la critique complète

Journal de Montréal

Excellent
Lire la critique

Véritable révélation, le jeune Paul Kircher crève l'écran dans la peau de cet adolescent tourmenté, mélange parfait de candeur et de gravité. À ses côtés, Juliette Binoche a su injecter beaucoup d'humanité au personnage de la mère endeuillée tandis que Vincent Lacoste livre une interprétation d'une grande justesse dans la peau du grand frère aimant et protecteur. 

Maxime Demers Lire la critique complète

La Presse

Excellent
Lire la critique

Avec beaucoup de délicatesse, mais aussi de façon plus frontale, Christophe Honoré fait écho aux tourments de la fin de l'adolescence, dans tous ses aspects. Le lycéen est un film à la fois fragile et violent, l'un des plus justes à propos de cette période particulière de la vie, marquée dans ce cas-ci par une grande confusion intérieure.

Marc-André Lussier Lire la critique complète

Le Soleil

Très bon
Lire la critique

Un grand deuil, une vraie famille et les vertiges de l'adolescence... Avec Le lycéen, porté de superbe manière par Paul Kircher, Juliette Binoche et Vincent Lacoste, le cinéaste Christophe Honoré s'ouvre sur ses souvenirs de jeunesse et propose une enlevante gamme d'émotions

Geneviève Bouchard Lire la critique complète

KinoCulture Montréal

Excellent
Lire la critique

En quelque sorte, Le lycéen est un film désespérément cinématographique, tragique, mais ouvert à toutes les possibilités dans son humanisme et ses différences dans le comportement. Seul l'amour règne. Particulièrement lorsque les multiples tonalités musicale du versatile Yoshihiro Hanno tirent leur origine de l'affect.

Élie Castiel Lire la critique complète

Cinéfilic

Excellent
Lire la critique

Son approche porte fruit, tant Le Lycéen se place comme un de ses meilleurs films à ce jour.

Olivier Bouchard Lire la critique complète

Libération

Excellent
Lire la critique

Il est émouvant de retrouver la fraîcheur du regard du cinéaste dans ce portrait d'adolescence, qui embrasse tout à la fois ce quelque chose d'égoïste, tête à claque, tragique, cette idiotie romantique d'un jeune homme qui se marre avec des idées noires.

Sandra Onana Lire la critique complète

La voix du nord

Pauvre
Lire la critique

On a aimé le débordement d'amour qui entoure ce personnage à l'éclosion tourmentée. On a moins aimé cette abondance de gros plans captés par une caméra tremblante (maniérisme ?), cette voix off et ces monologues face caméra qui surlignent et nous éloignent d'un récit intime à la sensualité diffuse, un peu trop long.

Christophe Caron Lire la critique complète

La Croix

Bon
Lire la critique

Ce film d'abandon (à tous les sens du terme), dans une perpétuelle atmosphère de froide saison, aux scènes inachevées, trop long, par moments agaçant de complaisance et d'excès, profond à d'autres, drôle aussi, côtoie le sublime sans l'atteindre vraiment. Il est surtout illuminé par une révélation stupéfiante, un nouveau visage, lumineux, dans le cinéma français : Paul Kircher (...).

Jean-Claude Raspiengeas Lire la critique complète

Bande à part

Excellent
Lire la critique

En replongeant dans son passé, Christophe Honoré signe un film au présent intense. Une plage temporelle chaotique dans la vie d'un adolescent. Et, au final, une chorégraphie existentielle terriblement émouvante.

Olivier Pélisson Lire la critique complète

Le Monde

Excellent
Lire la critique

Ainsi commence ce beau film de formation autobiographique de Christophe Honoré, qui a su admirablement restituer l'alchimie complexe de ce passage qu'est l'adolescence.

Jacques Mandelbaum Lire la critique complète

Les Echos

Pauvre
Lire la critique

En racontant un épisode dramatique de sa jeunesse, Christophe Honoré livre un film souvent touchant mais jamais surprenant. « Le Lycéen » fige une histoire très personnelle et bouleversante dans une forme trop attendue.

Adrien Gombeaud Lire la critique complète

Télérama

Excellent
Lire la critique

Deuil brutal, passion impossible... Le cinéaste revisite au présent, et avec panache, son adolescence.

Louis Guichard Lire la critique complète

Le Parisien

Excellent
Lire la critique

Face à un Vincent Lacoste une nouvelle fois bluffant de naturel, Paul Kircher, qui incarne Lucas, imprègne le film de son charme singulier.

Parisien Le Lire la critique complète

Le Nouvel Obs

Excellent
Lire la critique

Retenez son nom : Paul Kircher. A la fois fragile et canaille, indomptable et attendrissant, candide et arrogant, il déchire l'écran, que Christophe Honoré raccommode avec une infinie délicatesse.

Jérôme Garcin Lire la critique complète

Le Figaro

Bon
Lire la critique

Honoré ne peut s'empêcher quelques afféteries post Nouvelle Vague, telles la voix off et les confessions ou réflexions filmées de Lucas. Mais cette coquetterie auteuriste ne gâche pas la grâce mélancolique que déploie la dernière partie du film (...).

Étienne Sorin Lire la critique complète

20 Minutes

Excellent
Lire la critique

Juliette Binoche et Vincent Lacoste incarnent la mère et le frère aîné du héros tandis que le réalisateur apparaît brièvement dans le rôle de son propre père. Mais c'est Paul Kircher, incandescente découverte qui leur vole la vedette dans le rôle-titre. Retenez bien ce nom !

Caroline Vié Lire la critique complète