acteurs

réalisateur

studios

  • A24
  • Longshot Features
  • Plan B Entertainment

distributeur

  • TVA Films

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

La réalisation inventive et très fluide du nouveau venu Joe Talbot s'assortit d'un montage efficace, où les envolées lyriques percutent la dure réalité, ainsi que d'une musique envoûtante rappelant Philip Glasset Michael Nyman.

André Caron Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Les conflits familiaux et les affabulations sur cet immeuble, havre de paix, trouveront un dénouement plus dramatique dans cet ode rappelant un autre plan du caractère multi-ethnique de cette mythique ville californienne. 

Luc Chaput Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

The Last Black in San Francisco est une quête à la fois poétique et sensible sur la nécessité de l'appartenance. Un premier long-métrage à voir absolument sur grand écran.

Miryam Charles Lire la critique complète

Le Soleil

Lire la critique

Son poignant récit, qui emprunte au réalisme magique à la Kusturica et flirte avec l'absurde, nous entraîne dans un tourbillon d'émotions.

Éric Moreault Lire la critique complète

Cinémaniak.net

Lire la critique

The Last Black Man in San Francisco se déguste, lentement, tout au long de ses 120 minutes. Le rythme n'y est pas effréné, au contraire, mais le film est rempli d'éléments susceptibles de vous interpeler.

Marc-Antoine Lévesque Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

En illustrant l'inaccessible quête de Jimmie, The Last Black Man... plonge au fond de l'âme de la jeunesse afro-américaine, belle et dépossédée, fraternelle et révoltée. Une jeunesse portée par le dur désir d'être, enfin, chez soi.

Luc Boulanger Lire la critique complète

The Wrap

Lire la critique

Best friends Joe Talbot and Jimmie Fails examine their ambivalent relationship with their rapidly changing hometown.

Carlos Aguilar Lire la critique complète

Volture

Lire la critique

Talbot is a striking filmmaker, giving his film both a lived-in authenticity (...).

Bilge Ebiri Lire la critique complète

Rolling Stone

Lire la critique

Two Bay Area filmmakers deliver a funny, poignant, rage-filled valentine to the city they love.

David Fear Lire la critique complète