réalisateur

producteur

studios

  • Les Productions du Trésor
  • France 3 Cinéma
  • EuropaCorp
  • Canal +

distributeur

  • Les Films Séville

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

La mise en scène s'avère souple et vivante, léchée lors des scènes de concert, animée et vigoureuse lors des cacophoniques séquences dans les rues de Paris. L'interprétation est pour sa part très sentie.

Louis-Paul Rioux Lire la critique complète

Ruefrontenac.com

Lire la critique

Cette partition dissonante et archi-caricaturale n'accouche que d'une petite mélodie banale à peine illuminée par la performance de Mélanie Laurent, sublime comme d'habitude.

Martin Bisaillon Lire la critique complète

Le Nouvel Obs

Lire la critique

Comédie assez drôle de la débrouille, portrait au vitriol de la Russie d’aujourd’hui, farce sur la fin des idéologies, caricature de l’intelligentsia française, Le concert est un film pétri d’humanité que de trop grandes baisses de rythme desservent.

Lucie Calet Lire la critique complète

Le Monde

Lire la critique

Parfois poussive, portée par une énergie typiquement slave, l'épopée trouve sa vraie raison d'être artistique dans ce dernier quart d'heure qui dénoue les nœuds de l'intrigue et sublime cette fameuse idée d'une "ultime harmonie", illustrant l'instant magique où le violon entraîne l'orchestre, où l'individu et le collectif ne font qu'un.

Jean-Luc Douin Lire la critique complète

Le Figaro

Lire la critique

C'est brouillon, farce, grotesque, lyrique, émouvant, slave, gitan, formidablement joué et emporté par la virtuosité de Mihaileanu jusqu'à un final enthousiasmant, aux accents de Tchaïkovski.

Marie-Noëlle Tranchant Lire la critique complète

Télérama

Lire la critique

Tout en essayant de faire rire avec des clichés douteux (sur les Russes, les Tsiganes, les Juifs, les homosexuels, les communistes...), Mihaileanu décide aussi de faire pleurer. Et tous les moyens sont bons, jusqu'au concerto de Tchaï­kovski filmé comme un crescendo orgasmique. Pénible!

Samuel Douhaire Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Dans cette quatrième réalisation de Radu Mihaileanu se cachent de véritables moments d'émotion pure, qui à eux seuls viennent rattraper une succession souvent maladroite de scènes à l'humour bancal.

Guillaume Fournier Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

C'est aussi dans cet ultime épisode que convergent toutes les ramifications du récit, Mihaileanu insérant dans cette longue - et remarquable-– séquence les clés d'une histoire très vibrante. Il convient aussi de souligner à quel point la scène du concert, dans laquelle Mélanie Laurent s'est lancée jusqu'au vertige, est, sur le plan formel, admirablement filmée.

Marc-André Lussier Lire la critique complète

Lecinema.ca

Lire la critique

le résultat, toujours agréable et rafraîchissant, prêche par facilité, et à l'instar de ses supérieurs Train de vie et Va, vis et deviens, il semble y manquer un élément primordial pour marquer pleinement les esprits. Reste un divertissement de haut vol beaucoup plus intelligent que la moyenne.

Martin Gignac Lire la critique complète