réalisateur

producteur

scénariste

studios

  • Gaumont
  • France 2 Cinéma

distributeur

  • AZ Films

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Télérama

Lire la critique

Ce cu­rieux tandem aurait pu faire un bon duo. Mais on ne croit ni à leur rencontre, ni à leur amour, prévisible et, surtout, peu perceptible à l'écran.

Mathilde Blottière Lire la critique complète

Le Parisien

Lire la critique

Une belle histoire de rédemption, portée par la superbe musique de Patrick Doyle. Et servie par une Rachida Brakni touchante et un Cyril Descours criant de vérité.

Alain Grasset Lire la critique complète

Le Nouvel Obs

Lire la critique

On connaît l’ambition de Régis Wargnier : faire du cinéma bigger than life. Une ligne droite qui bloque ici sur un scénario qu’on qualifiera de chargé et des dialogues moralisateurs ou sursignifiants. C’est d’autant plus dommage que Régis Wargnier a prouvé avec ses deux premiers longs-métrages qu’il pouvait occuper une place à part dans le cinéma français. Souhaitons ardemment qu’il la retrouve.

Lucie Calet Lire la critique complète

L'Express

Lire la critique

La réponse envisagée dénote d'un certain cynisme et d'un manque total d'ambition artistique : aborder un sujet de société bien pensant pour faire pleurer à peu de frais. Pas question de mettre en cause la sincérité de Régis Wargnier. Mais un bon documentaire vaut mieux qu'une mauvaise fiction.

Julien Welter Lire la critique complète

Le Monde

Lire la critique

La réussite n'est pourtant pas totale, à cause d'un scénario trop explicatif, de rebondissements attendus

Jean-Luc Douin Lire la critique complète

Le Figaro

Lire la critique

Face à Cyril Descours, Rachida Brakni tente d'imposer un personnage mal défini et desservi par des dialogues téléphonés. Une histoire qui appartient aux canons du téléfilm de 20 h 30.

Emmanuèle Frois Lire la critique complète

Le Point

Lire la critique

La ligne droite est un film qui se donne à fond, qui ne triche pas, comme les athlètes.

François-Guillaume Lorrain Lire la critique complète

Libération

Lire la critique

L’affrontement puis le rapprochement, entre cette fille mystérieuse qui n’a rien à perdre et ce jeune aveugle dévoré par l’amour encombrant que lui porte sa mère, vaut pour le jeu des deux comédiens, précis, juste et sans pathos.

Olivier Wicker Lire la critique complète