réalisateur

studios

  • Castle Rock Entertainment
  • Smokewood Entertainment Group

distributeur

  • Les Films Equinoxe

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Cette insignifiante et criarde adaptation d'une série de romans jeunesse met en avant une intrigue mal construite, dont la progression laborieuse ne réserve aucun crescendo dramatique.

Médiafilm Lire la critique complète

The New York Times

Lire la critique

The whole film is a celebration of messy, colorful, vigorous creativity, echoed in Cynthia Charette's gloriously cluttered hodgepodge production design, with barely a product placement in sight.

Andy Webster Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

À 10 ans ou plus, c'est l'ennui assuré.

Sonia Sarfati Lire la critique complète

Lecinema.ca

Lire la critique

Le scénario recycle laborieusement tous les lieux communs. L'humour gras et appuyé peut compter sur un crapaud qui urine, une séance de vomi dans un parc d'attractions et des sandwichs aux excréments. Non, il n'y a rien de très drôle au sein de ces 90 minutes.

Martin Gignac Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Le mot "torture" est sans doute trop fort pour décrire le profond ennui que ressentiront les parents, mais lorsqu'on surprend leur progéniture à bayer aux corneilles, on se demande à quel public peut bien plaire Judy Moody and the Not Bummer Summer.

Manon Dumais Lire la critique complète

USA Today

Lire la critique

Though the lead actress, newcomer Jordana Beatty, gives a spunky performance as third-grader Judy, her character's borderline bratty charm wears thin fast. Mostly it's undercut by the movie's irritatingly antic slapstick style.

Claudia Puig Lire la critique complète

The Hollywood Reporter

Lire la critique

The film, directed by John Schultz from a script by the author and Kathy Waugh, wants to put on screen the sense of random play and concentrated games that fill a child's world for a few summers. In this it succeeds, but the film does not welcome others who might still retain memories of those NOT bummer summers.

Kirk Honeycutt Lire la critique complète