Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

L'intrigue à numéros farcie de clichés renvoie le film à cette catégorie de contes édifiants qui mettent en garde les garçons trop gentils (ici l'ange blond défendu par le cinéaste) contre l'attrait de l'argent facile et du luxe - ce dernier symbolisé par l'aigle noir joué par Sami Naceri. Une affaire d'hommes bien manichéenne en somme, dont la naïveté enthousiaste distille un parfum de xénophobie et de misogynie.

Martin Bilodeau Lire la critique complète