réalisateur

scénariste

studio

  • Bord Cadre Films

distributeur

  • Métropole Films Distribution

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Récipiendaire du Lion d'argent au festival de Venise, ce nouveau film du réalisateur de Lebanon déroule un drame poignant teinté d'humour noir, sur fond de commentaire socio-politique lucide.

Helen Faradji Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Nul doute que Samuel Maoz se classe parmi les plus importants cinéastes du cinéma mondial. Il joint les Malick, les Angelopoulos, les Lynch... et tous celles et ceux qui refont le monde à leurs façons. C'est-à-dire de la bonne façon.

Élie Castiel Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

Débutant dans le mélo pour mieux aller vers l'ironie puis la tragédie, ce long métrage est à la fois une radioscopie du régime israélien qui envoie sa jeunesse au front, une critique acerbe de la guerre où l'on enterre aisément ses fautes et ultimement un rappel presque divin que le hasard n'existe pas. 

Martin Gignac Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Force est de constater que dans ce long métrage d'une incroyable puissance d'évocation, l'emploi de la formule métaphorique est, effectivement, généreux.

André Duchesne Lire la critique complète

The Wrap

Lire la critique

A mix of styles and tones makes for a provocative and heartbreaking tale about people in a seemingly never-ending state of crisis.

Elizabeth Weitzman Lire la critique complète

Rolling Stone

Lire la critique

Samuel Moaz's three-part story of the nation's soldiers, fathers and sons is funny, tragic ? and takes no prisoners.

Peter Travers Lire la critique complète

Volture

Lire la critique

Foxtrot feels unusually full for a film that seems to move in slow motion, in which the characters - brains grind emptiness.

David Edelstein Lire la critique complète

Rogerebert.com

Lire la critique

Foxtrot blends stark, drab realism with the kind of images only film can provide.

Brian Tallerico Lire la critique complète