acteurs

réalisateur

studios

  • Nord-Ouest Films
  • France 2 Cinéma
  • Artémis Productions
  • Caneo Films

distributeur

  • Axia Films

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

 Le traitement classique, parfois légèrement teinté de pathos, de cette descente aux enfers n'enlève rien à la force et à la nécessité du propos, par ailleurs déjà illustré dans Le démantèlement de Sébastien Pilote.

Appoline Caron-Ottavi Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

En ramenant le spectateur aux valeurs essentielles de l'existence, Édouard Bergeon propose un film à hauteur d'homme, éminemment humain. C'est probablement ce qui en a fait un si grand succès dans l'Hexagone.

Marc-André Lussier Lire la critique complète

Le Soleil

Lire la critique

Assurément l'un des films les plus bouleversants que j'ai vus dans les deux dernières années. Le dernier plan d'Au nom de la terre tirerait des larmes à une roche...

Éric Moreault Lire la critique complète

KinoCulture Montréal

Lire la critique

Avant tout, Au nom de la terre porte bien son titre, l'assume avec un esprit totalement libre, justement libéré de toute influence externe au lieu dont il est question. Et une finale qui donne la chair de poule ; justement, parce que portée à l'extrême, sans doute trop, par un Guillaume Canet plus vrai que nature, déconstruisant le jeu d'interprétation pour que son personnage ressemble le plus prêt du vrai.

Élie Castiel Lire la critique complète

Le petit septième

Lire la critique

Assurément, Au nom de la terre contribue à changer le regard sur le monde paysan. Ce faisant, Edouard Bergeon, en utilisant le récit autobiographique, tente courageusement de stopper l'hémorragie qui se déroule depuis des années sous nos yeux impuissants. Qu'il en soit remercié.

Bruno Boëz Lire la critique complète

La voix du nord

Lire la critique

Un film fort.

Christophe Caron Lire la critique complète

Le Nouvel Obs

Lire la critique

Noble cause, bons acteurs. Manque l'essentiel : un regard.

Nouvel Observateur Le Lire la critique complète

Bande à part

Lire la critique

Portrait terrible et sans fard du monde paysan, "Au nom de la terre" montre avec beaucoup de justesse comment les valeurs qui fondent l'idée de la vie agricole se vident peu à peu de leur substance. Comment un monde se meurt.

Pierre Charpilloz Lire la critique complète

Le Figaro

Lire la critique

Un tableau réaliste et poignant.

Étienne Sorin Lire la critique complète

Télérama

Lire la critique

Lui-même fils d'agriculteurs, le réalisateur met en scène le drame de l'endettement des paysans français comme un western crépusculaire.

Guillemette Odicino Lire la critique complète

Premiere

Lire la critique

Modeste dans sa mise en scène, Bergeon rend le plus digne des hommages à son père, ne sacrifiant jamais à la sensiblerie. Il est accompagné par un Guillaume Canet bouleversant, entouré par les non moins magnifiques Veerle Baetens, Anthony Bajon, Rufus...

Thierry Chèze Lire la critique complète

La Croix

Lire la critique

Si Edouard Bergeon parvient à restituer avec sensibilité le quotidien de la vie à la campagne, la beauté de celle-ci, les souvenirs des jours heureux dans une famille unie malgré les difficultés, le film pâtit d'un défaut d'écriture qui le rend maladroit et platement démonstratif.

Céline Rouden Lire la critique complète

Le Parisien

Lire la critique

Inspiré de la propre histoire du père du réalisateur, un drame qui fait écho aux problèmes que rencontre le monde paysan d'aujourd'hui. Implacable et bouleversant.

Parisien Le Lire la critique complète