réalisateur

studios

  • Les Films A4
  • France 2 Cinéma
  • Memento Films Production
  • La Cinéfacture
  • Hérodiade

distributeur

  • K-Films Amérique

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Restent néanmoins une réalisation inventive, aux effets de style amusants, ainsi qu'une élégante musique aux accents lyriques.

Helen Faradji Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

On ne s'étonne pas que cette satire délicieuse, que ce film choral amusant animé par des acteurs en grande forme, ait attiré un million de spectateurs en France.

Marc Cassivi Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Les dialogues sont justes et savoureux, et offrent à ce film une signature riche et sobre à la fois.

Asher Pérez-Delouya Lire la critique complète

Le Parisien

Lire la critique

Dans le rôle de ce personnage déboussolé à l'insu de son plein gré, Jean-Pierre Bacri se débrouille pour apporter à son jeu une nouvelle nuance mélan… comique qui est un vrai bonheur et provoque de francs éclats de rire.

Pierre Vavasseur Lire la critique complète

Télérama

Lire la critique

Avant tout, ce cinéma reste donc un plaisir de dialogues et d'acteurs, de causticité et de sensibilité.

Louis Guichard Lire la critique complète

L'Express

Lire la critique

Le film ne tient pas les promesses qu'il s'était données et se réduit à une nouvelle étude des moeurs de l'air du temps, avec ses petits sourires, ses banderilles pertinentes et ses intrigues plus ou moins intéressantes.

Éric Libiot Lire la critique complète

Libération

Lire la critique

Il est difficile de savoir pourquoi, en dépit de la multiplicité des personnages et des seconds rôles (dont Benjamin Biolay, parfait en prédateur torve à mèche), la morosité de fond plane là où un Woody Allen, avec des ingrédients équivalents et sans guère se forcer sur les prouesses de mise en scène, apporte une jubilation communicative.

Didier Péron Lire la critique complète

Le Monde

Lire la critique

Il y a des décors absurdes qui exacerbent les travers de la décoration contemporaine tout en évoquant l'univers des illustrations enfantines, le mouvement général est tour à tour frénétique et rêveur. Les acteurs se promènent eux aussi entre la stylisation et la satire sociale. Connus ou moins connus, ils sont tous remarquables

Thomas Sotinel Lire la critique complète