réalisateur

studio

  • micro_scope

distributeur

  • Les Films Séville

Liens

Bande-annonce & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Martin Dubreuil habite intensément ce personnage important de notre littérature, tandis que Céline Bonnier offre une composition sensible.

André Caron Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Martin Dubreuil s'empare du rôle d'une vie pour le déconstruire en lui attribuant une dose de contemporanéité, comme s'il s'agissait de le faire renaître. Complète liberté d'action dans la prise en charge  d'un personnage pris du réel, multidimensionnel, artiste à vie, artiste à mort.

Élie Castiel Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

À tous ceux qui n'ont jamais lu l'oeuvre d'Yves Boisvert, le film de Giroux ouvre une fenêtre d'une étrange beauté sur le parcours atypique d'un poète malheureusement disparu.

Miryam Charles Lire la critique complète

Le Soleil

Lire la critique

Autrement dit, il y a de la poésie visuelle, une adéquation entre la forme et le fond. Et une séquence finale, courte vidéo expérimentale que Marc offre à Yves, belle à brailler. Juste pour ça et, bien sûr, les mots de Boisvert, À tous ceux qui ne me lisent pas mérite un bel accueil en salle (avec une certaine ouverture d'esprit).

Éric Moreault Lire la critique complète

Films du Québec

Lire la critique

Bien qu'il sorte des sentiers battus, tant pas son sujet que par sa volonté de se démarquer du biopic traditionnel, À tous ceux qui ne me lisent pas a plusieurs problèmes de taille à surmonter.

Charles-Henri Ramond Lire la critique complète