réalisateur

studios

  • Fox Searchlight Pictures
  • Indian Paintbrush
  • Scott Free Productions

distributeur

  • 20th Century Fox

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Cela dit, son thriller un brin gothique et vaguement érotique, qui s'amuse constamment à déjouer les attentes du spectateur, masque aussi sa minceur sous une surface esthétisante qui, c'est voulu, n'est rien de plus qu'un miroir aux alouettes.

Martin Bilodeau Lire la critique complète

Cinema Blend

Lire la critique

The movie forgoes any stunts and tropes and instead generates genuine terror from flawless filmmaking, a collection of outstanding performances and a story of bubbling monstrosity and bad blood.

Eric Eisenberg Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Bref il y a ici, là et partout, la minutie de l'araignée. Et c'est un bonheur que d'être pris dans cette toile-là. Ç'aurait été l'extase s'il y avait eu plus de substance.

Sonia Sarfati Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

Entre le flou volontaire et les approximations d'écriture, la frontière est ténue, mais suffisamment palpable pour empêcher Stoker d'être un très grand Park Chan-Wook. Il n'en demeure pas moins un bon premier pas dans le cinéma américain, ce qui ne semblait pas évident pour un cinéaste de sa trempe.

Jean-Marie Lanlo Lire la critique complète

Agence QMI

Lire la critique

Stoker, du Coréen Chan-wook Park, est un drame psychologique brillant, alliant images à couper le souffle et personnages pour le moins névrosés.

Isabelle Hontebeyrie Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

S'il paraît s'être assagi afin de ne pas effrayer le public américain, Park Chan-wook, qui offre de superbes transitions par des fondus enchaînés savamment composés, ne trahit pas complètement son style. Ne lui reste plus qu'à trouver une plume américaine à la hauteur de son talent.

Manon Dumais Lire la critique complète

Rolling Stone

Lire la critique

The actors give it their all. Kidman is all nerve endings and sexual longing; Goode excels at hidden agendas. And Wasikowska, the bright star of Jane Eyre and Alice in Wonderland, is a fearless wonder as she boldly descends into Park's rabbit hole of psychological terror.

Peter Travers Lire la critique complète