Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Placé cette fois sous le signe de la poésie pure, cet enchaînement de saynètes flirtant avec le surréalisme est illustré dans un style tout aussi libre et imaginatif, non sans quelques redites cependant.

Louis-Paul Rioux Lire la critique complète

Panorama-Cinéma

Lire la critique

L'importance que prennent tous ces acteurs confère à la finale d'autant plus de force que sa forme répète celle du film précédent, appuyant la structure du diptyque « famille nucléaire / famille artistique », au quai de Tocopilla d'abord, puis du Chili tout entier.

Caroline Louisseize Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

Comme le génie visuel de l'artiste est encore bien présent, Poesía sin fin parvient à nous enchanter totalement, aussi bien pour ses qualités formelles que pour son inventivité permanente et pour la sincérité de son discours.

Jean-Marie Lanlo Lire la critique complète

Libération

Lire la critique

Dans «Poesía Sin Fin», second volet autobiographique, le cinéaste s’essouffle et agace.

Olivier Lamm Lire la critique complète

L'Express

Lire la critique

Le cinéaste déborde d'inventivité. Pas une séquence sans idée !

Christophe Carrière Lire la critique complète

Le Figaro

Lire la critique

Une séduction monstrueuse dont personne ne sort intact.

Olivier Delcroix Lire la critique complète

Le Monde

Lire la critique

Un film tempêtueux, inspiré, poétique.

Jacques Mandelbaum Lire la critique complète