Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

En outre, les situations liées aux défis pratiques de la garde partagée font parfois sourire, mais elles sentent souvent le réchauffé.

Louis-Paul Rioux Lire la critique complète

Libération

Lire la critique

Le second volet de la comédie de Martin Bourboulon sur la famille éclatée retombe vite dans les recettes faciles.

Didier Péron Lire la critique complète

Le Parisien

Lire la critique

Plus apaisé et moins violent que le premier volet mais tout aussi nerveux, "Papa ou maman 2" brille encore plus par la finesse de son scénario.

Pierre Vavasseur Lire la critique complète

Le Figaro

Lire la critique

(...) une Marina Foïs étincelante, piquée à vif dans son amour-propre, et un Laurent Lafitte irrésistible dans la peau de l’ex-mari suspicieux.

Nathalie Simon Lire la critique complète

Le Figaro

Lire la critique

La suite de la comédie de Martin Bourboulon est encore plus réjouissante.

Nathalie Simon Lire la critique complète

Le Soleil

Lire la critique

Peu importe. Papa ou maman 2 se veut un divertissement amusant et bien ficelé. Ce qui est tout à fait réussi. 

Éric Moreault Lire la critique complète

Agence QMI

Lire la critique

Et même si l'équipe du long métrage de 98 minutes a le bon goût de ne pas étirer la sauce plus que de raison, le tout sent malgré tout un peu le réchauffé.

Isabelle Hontebeyrie Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Si les dialogues des scénaristes Alexandre De La Patellière et Matthieu Delaporte demeurent toujours rigolos et bien tournés, la formule commence à se faire sentir. 

Catherine Schlager Lire la critique complète

Cinémaniak.net

Lire la critique

Bien sûr le film conserve son lot de passages de qualité (disons très supérieures à bien des productions comédies). L'écriture est encore plus incisive que dans le premier épisode. 

Syril Tiar Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

À la réalisation, Martin Bourboulon tente à nouveau d'insuffler de l'énergie à sa mise en scène avec un montage dynamique et une caméra constamment en mouvement, mais le rythme est inégal et le dérapage mal contrôlé. De plus, l'humour est loin d'être aussi cinglant que le premier opus.

Pascal Grenier Lire la critique complète