acteurs

réalisateur

scénariste

studios

  • Les Films d'Ici
  • Teorema Films

distributeur

  • Entract Films

Images

Revues de presse

Médiafilm

Bon
Lire la critique

Dans le rôle de la mariée au grand coeur en porte-à-faux avec son héritage bourgeois, Naian Gonzalez Norvind est aussi intense qu'attachante. La plupart de ses partenaires ont en revanche un jeu plus sobre, presque éteint par moments.

Louis-Paul Rioux Lire la critique complète

Cinéfilic

Très bon
Lire la critique

Il n'en demeure pas moins un film paradoxalement dérangeant et courageux dans sa volonté de traiter ce dérèglement avec une (relative) retenue.

Jean-Marie Lanlo Lire la critique complète

KinoCulture Montréal

Très bon
Lire la critique

Michel Franco ose, dérange, provoque, ne recule devant rien pour nous obliger à regarder en face, ce que nous rejetons, ce que nous abhorrons, mais avec qui nous entretenons mystérieusement une association, un accord maladif, voyeur, masochiste; serait-ce ainsi l'âme humaine dans toute sa complexité?

Élie Castiel Lire la critique complète

La Presse

Très bon
Lire la critique

L'approche qu'emprunte le réalisateur, qui a signé seul son scénario, ne fera certes pas l'unanimité, mais ce dernier a le mérite d'illustrer avec fracas comment une société peut facilement basculer dans le chaos le plus total quand le désespoir collectif vire au trop-plein. Et qu'aucune règle ne tient plus.

Marc-André Lussier Lire la critique complète

The Wrap

Lire la critique

TIFF 2020: In Michel Franco's latest, inequality begets chaos begets totalitarianism. Welcome to 2020..

Alonso Duralde Lire la critique complète

Rogerebert.com

Mauvais
Lire la critique

(...) "New Order" is a relentless and blood-soaked study of social injustice, gripping to watch despite its graphic and escalating brutality.

Tomris Laffly Lire la critique complète

Rolling Stone

Mauvais
Lire la critique

Cinema provocateur Michel Franco reminds you that the revolution will not be televised -- it will be turned into tone-deaf, feel-bad posturing.

Jessica Kiang Lire la critique complète