acteurs

réalisateur

scénariste

studio

  • Sons of Manual

distributeur

  • Les Films Séville

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Séquences

Lire la critique

... c'est au puissant Gabriel D'Almeida Fretas qu'en revient la Palme. Si les choses se passent comme elles le devraient, on est tenu de voir ce comédien plus souvent. Il habite chaque instant, se donne aux exigences du métier et, mine de rien, nous laisse un sentiment de grâce, rarement atteint. Nul doute que Matthias et Maxime est un film amoureux.

Élie Castiel Lire la critique complète

Journal de Montréal

Lire la critique

Moins de deux mois après la sortie de son décevant premier long métrage anglophone Ma vie avec John F. Donovan, Xavier Dolan rebondit de belle façon en proposant Matthias & Maxime, un des films les plus tendres et les plus émouvants de sa carrière. 

Maxime Demers Lire la critique complète

Le Soleil

Lire la critique

Reste qu'il s'agit bel et bien d'un long métrage qui porte sa signature, pleinement assumée. Et pour utiliser un cliché usé à la corde, on a bien affaire à une oeuvre de «maturité', livrée avec beaucoup de tendresse et presque exempte de cynisme. C'est nouveau ça dans son corpus. Un film de transition, certainement., mais très réussi.

Éric Moreault Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

Finalement, d'un sujet potentiellement passionnant, Dolan ne fait rien. Il ne nous dit rien de cette relation trouble entre deux amis d'enfance ni des doutes sur leur orientation sexuelle. Il ne tire pas profit de ses détours et ne nous dit rien non plus de ce groupe d'amis ou des relations familiales difficiles. Il se contente de faire une caricature de lui-même. 

Jean-Marie Lanlo Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Un long métrage qui laisse sur sa faim, mais comme toujours avec le cinéma de ce réalisateur québécois en perpétuel recommencement, vivement la suite. 

Ambre Sachet Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Devant la caméra, le réalisateur privilégie la retenue. Il est cependant éclipsé par l'impressionnant Gabriel D'Almeida Freitas, la véritable révélation du film.

Julien Abadie Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

On se laissera néanmoins porter par la douce mélancolie qui émane de ce beau film, magnifié aussi par la superbe partition musicale de Jean-Michel Blais.

Marc-André Lussier Lire la critique complète

Le petit septième

Lire la critique

Loin de rompre avec toutes ses habitudes (dont celle d'assurer une réalisation virtuose), Dolan explore dans cet opus des thèmes qui l'habitent depuis ses débuts, soit l'amour et la relation tumultueuse à la mère.

Alice Perron-Savard Lire la critique complète