réalisateur

producteur

studio

  • GPA Films

distributeur

  • Funfilm Distribution

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

La solaire Marine Johnson brille par son interprétation à fleur de peau d'une jeune fille à la sensualité animale, face à l'exalté Jean-François Casabonne, dans un rôle de père tourmenté taillé sur mesure pour lui.

Manon Dumais Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

La petite fille qui aimait trop les allumettes, on l'aura compris, est un film exigeant et fascinant à la fois, d'autant que le récit ne ménage pas les révélations étonnantes. Ce film évoque aussi, d'une certaine façon, une partie de l'inconscient collectif québécois.

Marc-André Lussier Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

En sondant ces vieux tourments refoulés dans l'imaginaire collectif, ce sont les démons somnolents hérités du Québec pré-Révolution tranquille que Lavoie exorcise.

Guillaume Potvin Lire la critique complète

Films du Québec

Lire la critique

Porté par un trio venimeux impeccable, La petite fille qui aimait trop les allumettes de Simon Lavoie repose sur une approche cinématographique audacieuse offrant des métaphores pertinentes avec notre histoire collective.

Charles-Henri Ramond Lire la critique complète