réalisateur

producteur

studios

  • Chi-Fou-Mi Productions
  • EuropaCorp
  • France 3 Cinéma
  • Entre Chien et Loup
  • L'Antilope Joyeuse
  • Kiss Films

distributeur

  • AZ Films

Bande-annonce & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Les interprètes font preuve de sincérité dans leur jeu, notamment le charismatique Tewfik Jallab et l'imposant Olivier Gourmet.

Manon Dumais Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Ce n'est pas le rappel de ces violences et cette intolérance qu'on se refuse d'accepter, loin de là, mais plutôt leur mise en fiction, pas toujours honnête, forcée et poussive.

Sami Gnaba Lire la critique complète

Le Parisien

Lire la critique

Scénario efficace, personnages bien dessinés, montée en puissance des relations entre eux, tout concourt ici à parler aux 81 % de jeunes d'aujourd'hui qui n'avaient jamais entendu parler de cet événement. A leur attention, La Marche est mieux qu'un bon film : c'est une bonne action.

Pierre Vavasseur Lire la critique complète

Affaire de gars

Lire la critique

Bref, La marche est un film traitant de belles valeurs, mais qui a malheureusement parfois de la difficulté à nous convaincre, le problème venant surtout du traitement accordé aux protagonistes.

Philippe Michaud Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Mais avec la vertu vient aussi, trop souvent, une certaine forme de didactisme, voire de naïveté teintée de bons sentiments.

Marc-André Lussier Lire la critique complète

Le Nouvel Obs

Lire la critique

La réussite du projet repose sur sa manière de faire exister le groupe et les fortes individualités qui le composent, sans angélisme et en mettant en avant les rivalités, doutes et ambiguïtés idéologiques de ses héros de l'ombre.

Xavier Leherpeur Lire la critique complète

Télérama

Lire la critique

La reconstitution des années 1980 participe à l'authenticité, et les acteurs, célèbres ou pas, marchent comme un seul homme. Tant de bons sentiments pourraient faire redouter l'angélisme. Le film surprend par sa franchise, ses éclairs de violence.

Guillemette Odicino Lire la critique complète

Le Monde

Lire la critique

A l'écran, la Marche dure deux heures. Le format idoine. Mais on aurait aimé que Nabil ben Yadir nous montre aussi l'after. 

Rachid Laïreche Lire la critique complète