acteurs

réalisateur

producteurs

scénaristes

studio

  • Fox 2000 Pictures

distributeur

  • Netflix

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Bon
Lire la critique

Réflexion sur la subjectivité du regard et des perceptions, cet exercice de style jouissif est toutefois plombé par d'inévitables invraisemblances et un dénouement problématique, qui aurait été réécrit et refilmé par Tony Gilroy. D'où le manque d'homogénéité de l'ensemble, qui se laisse tout de même voir avec plaisir, grâce au talent d'acteurs de premier plan, solides dans des rôles mémorables.

Georges Privet Lire la critique complète

Joblo.com

Mauvais
Lire la critique

It's a terrible movie.

Chris Bumbray Lire la critique complète

The Hollywood Reporter

Lire la critique

Amy Adams stars as an agoraphobic New Yorker who struggles to convince her neighbors and the authorities that she witnessed a murder in Joe Wright's adaptation of the popular novel.

Sheri Linden Lire la critique complète

Rogerebert.com

Acceptable
Lire la critique

Ultimately, "The Woman in the Window" offers a lot of build-up, a lot of possibility.

Christy Lemire Lire la critique complète

Variety

Lire la critique

Director Joe Wright turns A.J. Finn's novel into a Hitchcockian thriller with some serious hitches.

Owen Gleiberman Lire la critique complète

The Wrap

Lire la critique

Director Joe Wright knows the words to "Rear Window" and "Vertigo," but not the music.

Elizabeth Weitzman Lire la critique complète

Rolling Stone

Acceptable
Lire la critique

Adaptation of bestselling thriller about an agoraphobe who witnesses a murder gets the full A-list treatment -- and still feels curiously DOA.

David Fear Lire la critique complète

Le Soleil

Acceptable
Lire la critique

Ensuite, des projections-tests désastreuses qui n'ont pas empêché la livraison d'un produit final convenu, prévisible et décevant, pâle copie de Fenêtre sur cour, le classique d'Hitchcock.

Éric Moreault Lire la critique complète

La Presse

Acceptable
Lire la critique

Le personnage de psychologue pour enfants agoraphobe qu'incarne Amy Adams aurait pourtant mérité mieux. Avide de grands classiques du film noir, qu'elle prend plaisir à regarder (Laura, Dark Passage, Spellbound, notamment), cette femme se trouve déjà dans une position psychologique intrigante. Or, le traitement qu'on lui réserve relève davantage du film d'horreur que du film noir. 

Marc-André Lussier Lire la critique complète