réalisateur

scénaristes

studios

  • Everyday Pictures
  • Buffalo Gal Pictures

distributeur

  • Les Films Séville

Bande-annonce & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Non sans quelques longueurs, Keyhole évoque dans une atmosphère onirique proche de l'abstraction le passé et les secrets de famille pour mieux affirmer la force incompressible de l'amour.

Helen Faradji Lire la critique complète

The Gazette

Lire la critique

Maddin isn't overwhelmed by his influences. He acknowledges them in passing while dashing off another chapter in his odd, era-spanning oeuvre.

T'Cha Dunlevy Lire la critique complète

24imag

Lire la critique

En regardant par le trou de la serrure il nous arrive de voir ce qui autrement, aurait du rester secret, mais même ce que l'on voit n'est qu'une infime partie du tout. C'est peut-être la manière d'aborder Keyhole; un coup d'oeil furtif dans l'esprit d'un névropathe (Maddin, Ulysses, le spectateur?) dont on ne voit poindre que la psyché émergente.

Serge Abiaad Lire la critique complète

Canoë

Lire la critique

Autant le dire, ce n'est pas mon genre de cinéma (Buñuel, non. Cocteau, si.) Mais j'ai été troublée par certaines images, les flashs de lumière, les plans de caméra sur Jason Patric qui habite littéralement l'écran.

Isabelle Hontebeyrie Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Les grands qualités visuelles de son cinéma haut en couleurs, même s'il filme en noir et blanc, sont tout autant présentes. Le montage, la musique et le jeu parfois outrancier font de Keyhole un exercice de haute voltige stylistique. Le genre Maddin s'affine, se précise.

Mario Cloutier Lire la critique complète

Panorama-Cinéma

Lire la critique

Lugubre et déboussolant, ce complexe enchevêtrement de visions surréalistes, souvent troublantes, s'avère au final l'un des films les plus « difficiles » dans l'oeuvre d'un auteur qui n'a pas en partant l'habitude des compromis.

Alexandre Fontaine Rousseau Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Pour ajouter à l'inquiétante étrangeté régnant sur l'ensemble et déstabiliser le spectateur, Maddin propose un montage alternant entre les fondus enchaînés et les images en surimpression, et mise sur des gros plans grimaçants.

Manon Dumais Lire la critique complète

Lecinema.ca

Lire la critique

En voilà un film très particulier qui ne ressemble à rien d'autre... hormis peut-être une autre création de Guy Maddin. Même si Keyhole n'est pas son meilleur opus, il pourra bel et bien être pour plusieurs personnes la clé à une autre forme de cinéma, un peu comme l'était The Artist l'année dernière.

Martin Gignac Lire la critique complète