producteurs

studio

  • micro_scope

distributeur

  • Les Films Séville

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Dans le cas présent cependant, le triangle amical féminin au coeur du récit apparaît un peu plaqué, son jupon didactique dépassant trop. De sorte que son inévitable éclatement lors du dénouement ne pourra atteindre la force dramatique souhaitée.

Louis-Paul Rioux Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Dans un dernier acte à mon sens précipité, le rythme du film s'emballe soudainement, laissant le spectateur seul à recoller les morceaux du puzzle et à se questionner sur la psychologie des personnages. Petit bémol pour un très beau film, habité par la vérité.

Marc Cassivi Lire la critique complète

Canoë

Lire la critique

Dramatique, oui, misérabiliste, non. Dans Inch'Allah, comme dans la réalité, le laid côtoie le beau autant que la vie côtoie la mort.

Véronique Harvey Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

En fait, le personnage central, intensément habité par l'irréprochable Evelyne Brochu, demeure si insondable et ses agissements paraissent si irrationnels que cela transforme Inch'Allah en une distante et artificielle démonstration de la réalité des deux côtés de la frontière, nuisant au caractère humaniste qu'a voulu insuffler la cinéaste au film.

Manon Dumais Lire la critique complète

Films du Québec

Lire la critique

Avec Inch'Allah, deux choses sont sûres: Barbeau-Lavalette confirme sa maîtrise de la direction de jeunes acteurs et Évelyne Brochu est émouvante dans un rôle en manque de crédibilité.

Charles-Henri Ramond Lire la critique complète