Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

L'intrigue subversive à double niveau (politique et amoureuse) est lubrifiée par un scénario cohérent et plutôt bien écrit qui, durant deux heures trente (incluant quelques temps morts et flottements), comprime le ressort d'une révolte populaire qui promet d'éclater dans le prochain épisode.

Martin Bilodeau Lire la critique complète

Le Soleil

Lire la critique

L'actrice de 23 ans livre encore une fois une très bonne performance, capable de faire passer plusieurs émotions, parfois contradictoires, par son seul regard. Woody Harrelson n'est pas en reste dans son rôle de mentor, de même que Stanley Tucci en animateur de téléréalité aux dents trop blanches et au teint trop bronzé.

Éric Moreault Lire la critique complète

Cinema Blend

Lire la critique

Still, the sequel solidifies what was already a solid trajectory for the franchise, and I look forward to seeing where the story goes from here.

Eric Eisenberg Lire la critique complète

Joblo.com

Lire la critique

While it's not the most original series ever, it's a very entertaining one, and it can't be denied that the series is tailor-made for Lawrence, whose career as a superstar will likely continue on long after the series has ended.

Chris Bumbray Lire la critique complète

Rolling Stone

Lire la critique

Catching Fire, which builds on the box-office and critical success of last year's Hunger Games, is spectacular in every sense of the word.

Peter Travers Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

Hunger Games: Catching Fire a beau être mieux réalisé que le précédent, la recette commence à lasser. S'il n'est pas complètement mauvais, il n'en est pas moins inutile!

Jean-Marie Lanlo Lire la critique complète

Affaire de gars

Lire la critique

Hunger Games : L'embrasement est un film de divertissement brillant et visuellement incroyable qui prend le temps de construire des personnages crédibles et attachants, sans pour autant ennuyer son public. Ça promet pour la suite!

Philippe Michaud Lire la critique complète

Agence QMI

Lire la critique

Même si c'est désormais le réalisateur Francis Lawrence (aucun rapport avec Jennifer) qui est à la barre des films, la recette gagnante du premier volet des Hunger Games a été conservée.

Isabelle Hontebeyrie Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Ainsi, la structure de Catching Fire semble répéter celle de The Hunger Games, mais son scénario est plus solide; la dénonciation des systèmes totalitaires et de la manipulation des masses, plus claire; la réalisation, plus assurée.

Sonia Sarfati Lire la critique complète

The Hollywood Reporter

Lire la critique

The book literally put onscreen, which will delight fans to no end.

Todd McCarthy Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Simon Beaufoy et Michael de Bruyn ont réussi dans ce scénario de ce deuxième volet à garder et même amplifier le caractère de critique sociale de la trilogie d'anticipation de Suzanne Collins.

Luc Chaput Lire la critique complète