réalisateur

studios

  • 31 Juin Films
  • France 2 Cinéma

distributeur

  • Funfilm Distribution

Bande-annonce & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Mais Hippocrate avance au gré d'un récit impressionniste, qui cumule les longueurs et peine parfois à maintenir son équilibre entre comédie et drame. L'ensemble est cependant tonifié par une mise en scène assurée et nerveuse (...).

Helen Faradji Lire la critique complète

The Hollywood Reporter

Lire la critique

The film ultimately reveals how Abdel may be the only true hope for the Hippocratic spirit to be carried on in France, underlining how much foreigners contribute to a field that both welcomes and rejects them at the same time.

Jordan Mintzer Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Récit d'apprentissage, comédie grand public de par son sujet et critique d'une institution essentielle et sacrée parfaitement intégrée à la fiction, Hippocrate sort vainqueur de sa propre et saine vivisection, évitant dans le même temps les dérives et les redondances de l'apitoiement.

Élie Castiel Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

Hippocrate, sous ses allures de film d'hôpital qui commence comme une petite comédie initiatique, est bien plus que cela: à la fois le portrait d'un homme, d'un milieu, d'un corps de métier… mais aussi une source d'interrogations passionnantes. Un grand film, tout simplement!

Jean-Marie Lanlo Lire la critique complète

Cinémaniak.net

Lire la critique

En bref, le sujet est maitrisé à la perfection, ce film est vrai, humain et le spectateur risque d'être surpris et surtout ému.

Pierre Duvanel Lire la critique complète

Variety

Lire la critique

While the story arc of Hippocrates is not especially remarkable, the film works best in its depiction of life in the bowels of the hospital, which the public never visits.

Charles Gant Lire la critique complète

Libération

Lire la critique

On pourrait continuer ainsi pour le montage (fluide), la scénographie (à l’épaule), les choix musicaux (pertinents car personnels). D'où vient alors que tant de soins cinématographiques produisent au final si peu de cinéma ? Peut-être de cette prévisibilité, justement, et du manque de mystère qui en découle…

Olivier Séguret Lire la critique complète

Canoë

Lire la critique

Toujours avec finesse et émotion, sans jamais tomber, ni dans le pathétique, ni dans le sensationnalisme, Thomas Lilti aborde le thème de l'acharnement thérapeutique.

Isabelle Hontebeyrie Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Même si jamais on ne s'ennuie en regardant Hippocrate, on devine trop facilement les intentions et les opinions du réalisateur.

Jean Siag Lire la critique complète

Le Nouvel Obs

Lire la critique

Ce qui frappe ici, c'est la clarté du récit, qui jongle pourtant avec mille paramètres, mille obligations (...) mais qui parvient à faire coexister assez habilement efficacité et fraîcheur. 

Guillaume Loison Lire la critique complète

Le Monde

Lire la critique

Il y a, dans cet exposé des maux de l'hôpital, un côté catalogue qui pourrait à la longue lasser s'il n'y avait, de la part du réalisateur, cette volonté opiniâtre de ne rien laisser de côté, de tout montrer pour mieux faire comprendre.

Frank Nouchi Lire la critique complète

L'Express

Lire la critique

Du coup, le film souffre d'un gros handicap : une nette différence dans le jeu des comédiens et dans l'intérêt des intrigues. Et plus le film avance, plus le souci se sent. 

Éric Libiot Lire la critique complète