studios

  • After Dark Films
  • Dark Castle Entertainment
  • Silver Reel
  • Warner Bros

distributeur

  • Warner Bros. Canada

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Porté par une intrigue simpliste et inaboutie rappelant TAKEN, GATEWAY comporte quelques poursuites spectaculaires que Courtney Solomon (AN AMERICAN HAUNTING) dilue au gré d'une réalisation brouillonne et tapageuse. Quant aux acteurs, ils jouent de façon tout juste acceptable des personnages demeurés à l'état d'esquisse.

Médiafilm Lire la critique complète

Joblo.com

Lire la critique

I really can't recommend Getaway to anyone, as it's just another recycled actioner. The leads are unconvincing, the thrills are non-existent, and the chases are only so-so (the editing doesn't help)

Chris Bumbray Lire la critique complète

Rolling Stone

Lire la critique

Why does she keep calling Brent and everyone else in the movie an asshole? Because she's right. For 89 minutes that feel like 89 hours, cars speed out of control and crash doing only PG-13 damage. The damage to your brain while watching it is incalculable.

Peter Travers Lire la critique complète

Canoë

Lire la critique

Comme dans La cabine, on n'a pas droit à beaucoup d'explications dans Getaway - et c'est la même fin ouverte -, sauf qu'entre les mains de Courtney Solomon, on a l'impression que c'est moins du minimalisme qu'un simple oubli.

Jim Slotek Lire la critique complète

Cinema Blend

Lire la critique

Getaway feels like a project that was undercooked, needing snappier dialogue, better shot coverage in its action sequences, and especially a heavier dose of macho charisma.

Kristy Puchko Lire la critique complète

Worst Previews

Lire la critique

Those expecting to walk away with something to grab hold of and think about would do best to get away from Getaway.

Dustin Putman Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

Getaway reste malgré tout une série B honnête qui rebutera un public habitué à des films de genre surproduits et aux récits qui, même s'ils sont mal écrits, ont tendance à être plus développés.

Olivier Bouchard Lire la critique complète