acteurs

réalisateur

studios

  • Entertainment 360
  • Film Rites
  • New Regency Pictures
  • 20th Century Fox

distributeur

  • 20th Century

Liens

Images

Revues de presse

Médiafilm

Pauvre
Lire la critique

Non seulement le scénario de Zach Helm et Sam Levinson ne propose aucun enjeu intéressant - au point que l'on cherche le but de cette histoire fastidieuse -, mais la réalisation languissante, quoique techniquement impeccable, n'affiche aucune audace, tension ou sensualité.

Céline Gobert Lire la critique complète

Cinema Blend

Acceptable
Lire la critique

Deep Water has an original ending that may surprise fans of the book, but it still isn't totally satisfying.

Eric Eisenberg Lire la critique complète

Variety

Lire la critique

After a 20-year hiatus from the big screen, the 'Unfaithful' helmer returns with this steamy, if shallow Patricia Highsmith adaptation.

Paul Debruge Lire la critique complète

Agence QMI

Acceptable
Lire la critique

'Deep Water» ne parvient malheureusement qu'à montrer qu'Adrian Lyne a une vision quelque peu dépassée, non seulement des femmes et de leur sexualité, mais du couple et de l'infidélité.

Isabelle Hontebeyrie Lire la critique complète

The Wrap

Lire la critique

Director Adrian Lyne returns for his first film in decades with all his trashy, entertaining erotic-thriller impulses in effect.

Alonso Duralde Lire la critique complète

Joblo.com

Bon
Lire la critique

If you can get past some of the silly choices that factor into the plot (like Affleck riding a bike through the film) to the multitude of supporting characters and subplots that go nowhere, Deep Water still manages to tell an evocative murder mystery with a less than surprising whodunit at its core.

Alex Maidy Lire la critique complète

Entertainment Weekly

Bon
Lire la critique

Ana de Armas and Ben Affleck torment each other in a tale of fatal attractions, indecent proposals, and aggressive biking.

Darren Franich Lire la critique complète

La Presse

Pauvre
Lire la critique

D'une histoire comportant à l'origine une bonne profondeur psychologique, les artisans de Deep Water n'ont tiré qu'un prétexte pour offrir un récit abracadabrant, aux effets répétitifs (combien de fois peut-on voir Ben Affleck au haut d'un escalier regarder de façon suspicieuse ce qui se passe en bas ?), auquel personne ne semble croire.

Marc-André Lussier Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

There's no question that Melinda is the most alive character in this moribund thriller, which makes it a drag that the perspective is entirely that of dull old Vic, the human snail.

Julien Abadie Lire la critique complète