Bande-annonce & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

La peinture de milieu, est fortifiée par un personnage central crédible, admirablement défendu par l'ex-Miss Canada April Telek.

Médiafilm Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

La finale, pourtant prévisible et sans éclat, est d'une si triste et désagréable lucidité qu'elle en justifie les égarements et les moments plats de ce petit film « à message » en forme d'aveux de capitulation forcée. Après, ça ne dépend pas d'elles, ça dépend d'eux. Navrant constat.

Aleksi K. Lepage Lire la critique complète