Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

La réalisation sans surprise est au service d'un récit incohérent et monotone, peuplé de personnages factices dont les interprètes ne peuvent rien tirer.

Médiafilm Lire la critique complète

Lecinema.ca

Lire la critique

Sans doute qu'il est meilleur que les deux précédents, mais est-ce une raison nécessaire de vouloir assister à un tel bain de sang, sans imagination et à l'interprétation qui laisse terriblement à désirer?

Martin Gignac Lire la critique complète

Cinema Blend

Lire la critique

But for all its twenty-first century camera tricks and eye-popping visual aids, Resident Evil: Afterlife doesn't seem to comprehend that it's not 1985. Story arcs can no longer exist merely to structure the action. We need real characters, we need real motivations and for God's sake, we need a reason to give a shit.

Mack Rawden Lire la critique complète

Joblo.com

Lire la critique

In the end what is this installment if not just the odds and ends of regurgitated action scenes we've all seen before and a shuffle of cameos from the game series that weren't already worked into the previous movies? I'll tell you, in short: nada.

Andrew Hegele Lire la critique complète