réalisateur

scénariste

studios

  • Chernin Entertainment
  • Fox Searchlight Pictures

distributeur

  • 20th Century Fox

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Mis en scène avec une sécheresse et une précision qui ne parviennent pas toujours à masquer l'aspect générique du projet, l'ensemble peine à vraiment captiver, malgré des performances uniformément solides. En particulier celle du regretté James Gandolfini en caïd déchu, mémorable dans ce qui s'avéra être son dernier rôle à l'écran.

Georges Privet Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Le réalisateur belge Michael R. Roskam recrée habilement l'atmosphère enfiévrée de ce bar et celle hivernale des rues sales et transversales qui l'entourent jusque dans les aspects les plus troubles de cette urbanité où les individus tentent de survivre et où la violence très brutale a souvent lieu à l'abri des regards, et en toute impunité.

Luc Chaput Lire la critique complète

Joblo.com

Lire la critique

While everyone is very good (with Schoenaerts a particular stand-out) this is Hardy's show all the way with him virtually never off-screen.

Chris Bumbray Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

À cet égard, The Drop s'inscrit de façon plus traditionnelle dans un genre déjà très fréquenté.

Marc-André Lussier Lire la critique complète

Agence QMI

Lire la critique

The Drop n'est pas la meilleure oeuvre de Lehane portée au grand écran. Mais c'est ce qui arrive dans bien des cas quand on met beaucoup d'attentes sur les épaules d'un seul personnage.

Jim Slotek Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

Pire encore, la direction d'acteur ne fait qu'enfoncer le clou. Ainsi, Tom Hardy (qui semble pourtant faire ce qu'on lui demande) incarne un personnage sans nuances et trop éloigné du personnage interprété par Noomi Rapace (irréprochable) pour que leur relation soit crédible.

Jean-Marie Lanlo Lire la critique complète

Rolling Stone

Lire la critique

It also means something to watch the actor who embodied the contradictions of Tony Soprano bring such gravitas to what would be his last screen hurrah. That closing glimpse of him, awaiting his fate, is indelible.

Peter Travers Lire la critique complète