acteurs

réalisateur

studios

  • Mandarin Films
  • Blue Sky Studios

distributeur

  • AZ Films

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Le Soleil

Très bon
Lire la critique

On rit jaune parfois, mais on rit certainement.

Geneviève Bouchard Lire la critique complète

Le petit septième

Bon
Lire la critique

En conclusion. Nous pourrions dire que ce film est un peu à l'image de René Coty : amicale et populaire, mais qui ne marquera pas l'histoire.

Solenne d Arnoux de Fleury Lire la critique complète

La Presse

Très bon
Lire la critique

Eh bien, le virage n'est pas aussi serré que l'on aurait pu s'y attendre, et la saveur humoristique absurde et décalée présente une certaine continuité avec les facéties antérieures de l'agent sous-doué.

Sylvain Sarrazin Lire la critique complète

Le Parisien

Excellent
Lire la critique

Enlevé, bourré de scènes d'action, cet « OSS 117 » est un festival de situations hilarantes.

Catherine Balle Lire la critique complète

Le Monde

Bon
Lire la critique

Le film renvoie dos à dos, en quelque sorte, d'un côté les machos et les Blancs qui se croient supérieurs, et de l'autre les militants qui mènent actuellement le combat féministe et produisent une réflexion critique sur l'ère coloniale. So what ? Une fois que le spectateur a saisi le message - que l'on est en droit par ailleurs de contester -, il ne lui reste plus qu'à suivre une intrigue un peu plate et réchauffée, que le jeu des acteurs parvient parfois à faire oublier.

Clarisse Fabre Lire la critique complète

La Croix

Pauvre
Lire la critique

Mais si le scénariste Jean-François Halin n'a rien perdu de sa verve et cisèle une fois de plus quelques répliques cultes, le tout manque de rythme et d'entrain. Et surtout de surprises, malgré les efforts d'un Jean Dujardin toujours impeccable.

Céline Rouden Lire la critique complète

Télérama

Bon
Lire la critique

Bedos n'a pas cherché à s'approprier OSS 117, mais à se fondre dans le moule en respectant les deux piliers de la saga : un humour qui se sert des clichés racistes, xénophobes, coloniaux, misogynes, etc., pour mieux les retourner ; et un pastiche des codes de représentation cinématographique de l'époque à laquelle se déroule l'intrigue.

Samuel Douhaire Lire la critique complète

aVoir-aLire

Pauvre
Lire la critique

Une comédie sympathique et agréable. Mais du tandem Bedos-Dujardin, on attendait davantage de verve et d'irrévérence.

Gérard Crespo Lire la critique complète

L'Humanité

Pauvre
Lire la critique

Un film qui s'assume comme résolument à contresens de la franchise, jusqu'à devenir souvent embarrassant (on pense à la scène qui raille #MeToo). Le dispositif peine à provoquer plus que quelques rires.

Cyprien Caddeo Lire la critique complète

La voix du nord

Excellent
Lire la critique

Disons-le, cet opus n'est sans doute pas au niveau des deux précédents. [...] Mais on applaudit Nicolas Bedos [...]. Il avait le bon profil pour perpétuer ce festival de blagues douteuses et jouissives tout en assurant le spectacle. On a bien rigolé, et on n'a même pas eu honte.

Christophe Caron Lire la critique complète

Premiere

Pauvre
Lire la critique

Et pourtant quelque chose cloche. Le fait que le scénario semble faire suivre chaque vanne audacieuse ou gonflée sur l'Afrique et les Africains par une scène qui ressemble à une justification ou une excuse. Tout l'inverse des deux premiers volets qui affrontaient les questions du racisme et de l'antisémitisme par la seule arme de l'absurde, sans se soucier du quand dira t'on.

Thierry Chèze Lire la critique complète

CinemaTeaser

Pauvre
Lire la critique

Le scénario d'ALERTE ROUGE EN AFRIQUE NOIRE est problématique. Pas tant par la désinvolture avec laquelle est traitée son intrigue - au début des années 80, OSS est envoyé aider un despote africain à mater des révolutionnaires - ou son quasi-refus du politique - la Françafrique mollement pointée du doigt - que par un twist structurel.

Alex Masson Lire la critique complète