réalisateur

studios

  • P.A.S. Productions
  • Ciné@
  • F Comme Film
  • Mars Films
  • France 2 Cinéma
  • Drize Holding

distributeur

  • Métropole Films Distribution

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Partant d'un récit initiatique et identitaire somme toute classique, Fontaine et son scénariste Pierre Trividic brossent un portrait psychologique et social habilement fragmenté, prétexte à une dénonciation directe mais sans lourdeur de l'intolérance et de l'ignorance.

Louis-Paul Rioux Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Le jeu sensible et intériorisé des deux principaux comédiens incarnant Marvin (Finnegan Oldfield et le jeune Jules Porier), amène une dimension touchante, toute en retenue, sur l'observation de la différence...

Julie Vaillancourt Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Le chemin de Marvin vers l'affranchissement et le gain d'estime de soi est peu subtil et bourré de clichés.

Luc Boulanger Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Même si l'histoire demeure plutôt classique, les allers-retours temporels entre la vie de gamin et d'adulte dynamisent le récit et permettent d'établir des parallèles probants et sensibles. 

Maxime Labrecque Lire la critique complète

Le Monde

Lire la critique

Par sa genèse, par sa structure, par sa violence sporadique et sa méfiance à l'égard des bons sentiments, le film d'Anne Fontaine suit un chemin différent.

Thomas Sotinel Lire la critique complète

L'Express

Lire la critique

Cette façon de plonger au coeur d'un homme est bouleversante, car Anne Fontaine tient l'empathie à bonne distance pour éviter la démagogie larmoyante.

Éric Libiot Lire la critique complète

Le Parisien

Lire la critique

Un film extrêmement juste et bouleversant.

Catherine Balle Lire la critique complète

Libération

Lire la critique

C?est comme un condensé caricatural de tout ce dont souffre un certain cinéma français en vase clos, du vérisme à la va-comme-je-te-pousse au romanesque sociologisant.

Marcos Uzal Lire la critique complète