réalisateur

studio

  • Roadside Attractions

distributeur

  • Entract Films

Bande-annonce & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Les rares archives de qualité valent toutefois leur pesant d'or. Enfin, certains témoins-clés apportent un éclairage complémentaire bienvenu à cette entreprise somme toute un brin opportuniste.

Martin Bilodeau Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Entre Leonard Cohen et Marianne, la blonde norvégienne, comme sortie tout droit d'un film d'Ingmar Bergman, une relation à la fois érotique, partagée amoureusement quasi à moitié selon les règles de l'artiste totalement libre de ses actes, ne pouvant créer que dans la solitude et l'abandon.

Élie Castiel Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

Se situant à mi-chemin entre le documentaire traditionnel et le portrait intimiste de deux âmes tourmentées, le film peine à trouver sa voie et ce qui aurait pu être un événement cinématographique ressemble en réalité à un rendez-vous manqué.

Pascal Grenier Lire la critique complète

The Wrap

Lire la critique

Sundance 2019: Nick Broomfield's "first love story" focuses on Marianne Ihlen, who inspired early Cohen songs like "So Long, Marianne" and "Bird on the Wire'.

Steve Pond Lire la critique complète

Volture

Lire la critique

Otherwise, this is as full a filmed portrait of the man and his muse as you could ever hope to see.

David Edelstein Lire la critique complète

Rogerebert.com

Lire la critique

Broomfield's portrayal of Cohen's life and career is not as interesting as all the Hydra stuff, but it's fun to see the footage, concerts, shows, parties.

Sheila O'Malley Lire la critique complète

Rolling Stone

Lire la critique

Nick Broomfield's doc on Leonard Cohen and Marianne Ilhen -- the subject of 'So Long, Marianne' -- puts the artist-muse relationship under the microscope.

David Fear Lire la critique complète