Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Curieusement anonyme, la réalisation est plutôt désordonnée, reposant sur des effets spéciaux peu imaginatifs et très répétitifs. Quant aux effets 3D, ajoutés à la dernière minute pour des motifs bassement commerciaux, ils n'apportent strictement rien au film, et même, par moments le dégradent, dans le cas d'images aux arrière-plans hors foyer

Louis-Paul Rioux Lire la critique complète

The New York Times

Lire la critique

At least for now Mr. Shyamalan's attempt to conjure a realm of myth and adventure out of special effects and long expository speeches might serve as a textbook chapter on How to Do It Wrong.

A. O. Scott Lire la critique complète

Variety

Lire la critique

Perhaps the only thing that can be said in Shyamalan's favor is that he introduces a fantasy world that feels real - a testament to his various heads of design. The four elemental nations represent centuries of culture, with unique garments, architecture and fighting styles to distinguish them (there also seems to be some sort of impenetrable logic about their ethnicities, with people of color filling nearly all the secondary roles).

Paul Debruge Lire la critique complète

USA Today

Lire la critique

He hasn't mastered the craft yet, but M. Night Shyamalan  may be on to something with this action-movie thing.

Scott Bowles Lire la critique complète

Le Soleil

Lire la critique

Ce premier volet d'une trilogie ressemble à une longue introduction condensée à l'univers de la série télé. En fin de parcours, il ne reste que l'impression d'un collage sans grande finition. La narration en voix hors-champ de la jeune Katara est là pour nouer les pièces entre elles, mais elle se révèle discontinue et inutile.

Isabelle Houde Lire la critique complète

Lecinema.ca

Lire la critique

Le seul attrait de la production demeure son pouvoir d'émerveillement, sa faculté à créer de la magie à partir du néant. Encore là, la mission est loin d'être un succès. Si la majorité des combats sont spectaculaires (mention spéciale à celui de la fin) et que la musique du fidèle collaborateur James Newton Howard peut donner des frissons malgré son omniprésence, les effets spéciaux laissent grandement à désirer.

Martin Gignac Lire la critique complète

The Los Angeles Times

Lire la critique

The Last Airbender is a movie of exquisite beauty and, in its best moments, sublime visual clarity. It also contains some of the worst dialogue ever allowed on screen.

Josh Tyler Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

The Last Airbender, dont le final laisse craindre de prochains épisodes, est une courge pour enfants, mal rabibochée, écrite par un comité exécutif, mis en scène par un artiste au pire de sa forme et qui dirige ses acteurs, lesquels ne débitent que des phrases sentencieuses tels des pantins verbomoteurs.

Aleksi K. Lepage Lire la critique complète