Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Edge of Darkness jouit de fait d'une réalisation très précise mais souffre en revanche d'un scénario artificiellement complexe aux données périmées. Dans le rôle principal, Mel Gibson offre une composition à la fois robuste et sensible.

Médiafilm Lire la critique complète

The Gazette

Lire la critique

Mel Gibson is back on screen, and in Edge of Darkness, he's looking pretty good. Oh, his hair's a bit thinner, and his ears seem to stick out a little, and the world has gotten a little bigger because, for some reason, he's shorter than nearly every other man in the movie, but the old fire is in his eyes. He looks primed for action.

Jay Stone Lire la critique complète

Chicago Sun-Times

Lire la critique

Winstone's interaction with Gibson provides the movie with much of its interest. For the rest, it's a skillful exercise in CGI and standard-order thriller supplies. Gibson is a credible, attractive hero, as he has always been, so if you want fast-food action, here's your movie.

Roger Ebert Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Heureusement, pour lier le tout du mieux possible, la réalisation de Martin Campbell. Ses choix sont percutants et efficaces. En particulier dans cette volonté de réalisme cru (il ne fait pas dans la dentelle quand des personnages se cognent dessus ou reçoivent une balle) et de "prise par surprise" : les scènes d'action ne sont pas annoncées, le drame arrive quand on ne s'y attend pas - prenant personnages et spectateurs par surprise.

Sonia Sarfati Lire la critique complète

Lecinema.ca

Lire la critique

Mel Gibson retourne à son métier d'acteur dans Edge of Darkness, un suspense bavard et invraisemblable qui se termine en queue de poisson. Cela risque de lui donner le goût d'imiter Clint Eastwood et de se concentrer sur la réalisation.

Martin Gignac Lire la critique complète

Le Devoir

Lire la critique

Certes, les scénaristes tentent de brouiller les pistes en ayant recours aux classiques « personnages mystères » dont l'identité et les motifs demeurent flous. Les mêmes efforts n'ont toutefois pas été déployés dans la conception des personnages périphériques, tous typés, à commencer par ceux du sinistre chef d'entreprise et du sénateur véreux.

François Lévesque Lire la critique complète

Cinema Blend

Lire la critique

Great though Gibson's portrayal is, the story around him is not. It's full of plot holes and unbelievable logical gaps, the unforgiveable kind that pull you out of the movie and stick inside your head.

Josh Tyler Lire la critique complète