Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

La réalisation manque de relief, quoiqu'elle parvienne à recréer de façon fort convaincante des moments clés de la vie publique de Sarkozy, tandis que certaines scènes attendues sont escamotées au moyen d'habiles ellipses.

Louis-Paul Rioux Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Vraies ou pas, ces répliques frappent dans le mille. Et font de ce premier film français à traiter de la classe politique en place une comédie dramatique efficace et divertissante. À défaut d'être un grand film de cinéma.

Marc Cassivi Lire la critique complète

The Los Angeles Times

Lire la critique

Maybe you have to be French. It certainly helps, if you're to understand all the acronyms, name-dropping and inside jokes of La Conquête, the much-hyped biopic of the rise to power of French President Nicolas Sarkozy. Because besides all that, there isn't much of a story.

Jeff Heinrich Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Aussi coloré et bling-bling que le vrai Nicolas Sarkozy, Denis Podalydès brille dans La conquête de Xavier Durringer. Toutefois, cela ne suffit pas à en faire un grand film politique.

Manon Dumais Lire la critique complète

Agence QMI

Lire la critique

C'est d'ailleurs le jeu des acteurs qui permet de conclure que Xavier Durringer a, avec La conquête, gagné son audacieux pari.

Cédric Bélanger Lire la critique complète

Le Monde

Lire la critique

Ce morcellement devrait composer une mosaïque dont émergerait l'image d'un homme pris entre son appétit de pouvoir et sa passion conjugale. Il ne fait l'effet que d'un montage de morceaux choisis de l'actualité politique française, le grand zapping de Nicolas Sarkozy.

Thomas Sotinel Lire la critique complète

Le Point

Lire la critique

Comment s'en sort Sarkozy ? Plutôt bien. Son énergie, servie par un comédien au-dessus du lot, Denis Podalydès - à mi-chemin entre l'imitation et l'interprétation -, en fait un véritable protagoniste de cinéma.

François-Guillaume Lorrain Lire la critique complète

Télérama

Lire la critique

Denis Podalydès, génial, est au coeur de la mé­tamorphose : grâce à lui, le monstre (politique) devient un homme (blessé). Un vrai personnage de ­cinéma...

Pierre Murat Lire la critique complète