Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Dans son premier rôle principal au cinéma depuis Windigo de Robert Morin en 1994, Guy Nadon se donne corps et âme, conférant une réelle épaisseur à son personnage de mari distant et d'ex-policier sur la touche. À ses côtés, la jeune Marilyn Castonguay offre une performance sensible et pleine d'aplomb, dans le droit fil de celles qu'elle livrait sous la direction de Podz dans L'affaire Dumont et Miraculum.

Louis-Paul Rioux Lire la critique complète

Affaire de gars

Lire la critique

Guy Nadon et Marilyn Castonguay y forment un duo touchant et lumineux qui est représenté à merveille grâce à la réalisation sobre de Jean-Sébastien Lord.

Philippe Michaud Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Voilà en somme un film qui a de bien belles qualités, mais qui, trop soudainement, tombe de haut.

André Duchesne Lire la critique complète

Films du Québec

Lire la critique

L'ange gardien est un film indéniablement très travaillé qui installe un climat de mystère et de tension en jouant sur son ambiance glauque et sombre. La finale en surprendra plus d'un.

Charles-Henri Ramond Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Avec L'ange gardien, Jean-Sébastien Lord a construit une oeuvre singulière qui ne pourra être apprécié qu'en écoutant les divers mouvements  sonores et narratifs que déploie le film, les non-dits, les silences, certaines paroles qui se chuchotent, se confondent et résonnent comme des bruits qui nous éveillent de notre torpeur.

Élie Castiel Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

Cela n'empêche pas le film de comporter quelques faiblesses… mais il faut bien reconnaître que cet Ange gardien est au final un film intelligent, truffé de charme, refusant de jouer au plus malin avec le spectateur et qui parvient finalement à passer à côté de bien des pièges.

Jean-Marie Lanlo Lire la critique complète