réalisateur

producteur

studios

  • Slot Machine
  • Zentropa International Köln
  • Cofinova 7

distributeur

  • Les Films Séville

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

La réalisation solide et la qualité de la distribution sont autant de valeurs à porter au crédit de cette oeuvre autrement mi-figue mi-raisin.

Médiafilm Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Reste, par chance, la présence de Juliette Binoche qui, à l'instar de son personnage, traverse ce film en solitaire. La comédienne se transforme, se décompose, au fil de ce récit tissé de retours en arrière. Dommage que la star n'ait pas un scénario et une réalisation solides pour appuyer son jeu subtil.

Luc Boulanger Lire la critique complète

Agence QMI

Lire la critique

S'abandonnant généreusement sous l'objectif de Malgorzata Szumowska, Juliette Binoche se glisse dans la peau d'Anne, une journaliste à l'emploi d'un magazine féminin réputé.

Pascale Gauthier Lire la critique complète

Le Parisien

Lire la critique

Juliette Binoche y donne sa pleine mesure. Quant aux deux jeunes comédiennes qui l'accompagnent, Anaïs Demoustier et Joanna Kulig, elles jouent juste et naturel dans un registre pas évident.

J.-L. P. Lire la critique complète

Libération

Lire la critique

Elles est un film de filles, mais pas du tout de filles entre elles. Elles se soucie des femmes, mais s'inquiète des hommes. Elles aime le genre humain.

Gérard Lefort Lire la critique complète

Télérama

Lire la critique

Tendre avec personne, Malgo­ska Szumowska provoque, dérange délibérément, et avec talent. Elles est l'exemple, pas si fréquent, d'un cinéma qui, sur la forme comme sur le fond, refuse d'être blasé. Les comédiennes sont là pour le prouver.

Frédéric Strauss Lire la critique complète

Le Monde

Lire la critique

Le personnage d'Anne, journaliste propre sur elle et mère de famille modèle bousculée par l'amoralisme sexuel des jeunes filles, se révèle ainsi une bonne incarnation de ce film, qui affiche une tentation de l'abyme sans avoir les moyens, ni même la volonté, d'y descendre. Les conséquences de cette affectation sont lourdes, à commencer par le cruel manque de crédibilité des personnages.

Jacques Mandelbaum Lire la critique complète

Le Point

Lire la critique

Une interprétation vibrante, une plongée en eaux troubles, voici un beau film, inattendu et sombre, mais parfois un peu maladroit.

Florence Colombani Lire la critique complète

Le Figaro

Lire la critique

On évolue ici dans le porno soft, tendance pseudo-intello. Bonnes comédiennes, Anaïs Demoustier et Joanna Kulig s'y collent sous l'oeil incrédule de Juliette Binoche.

Jean-Luc Wachthausen Lire la critique complète

L'Express

Lire la critique

La réalisatrice, qui filme presque aussi bien les Frigidaire qu'Adrian Lyne dans 9 semaines 1/2, fait entendre la Septième de Beethoven. On aurait préféré qu'elle livre un premier film moins prétentieux et inconséquent.

Christophe Carrière Lire la critique complète