réalisateur

producteur

scénaristes

studios

  • Lions Gate Film
  • The Weinstein Company

distributeur

  • Alliance Vivafilm

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Celui-ci [le réalisateur Miguel Arteta] privilégie humour et légèreté pour composer, avec un budget visiblement modeste, ainsi qu'avec un scénario aux retournements hâtifs et à la fantaisie par moment laborieuse, une oeuvre néanmoins cohérente et harmonieuse.

Martin Bilodeau Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Adapté de la populaire série de romans de CD Payne, Youth in Revolt aligne quelques situations cocasses et comiques. L'intérêt du film repose toutefois quasi-totalement sur l'homme fort de sa distribution : Michael Cera, dont le potentiel comique n'est plus à prouver.

Anabelle Nicoud Lire la critique complète

24imag

Lire la critique

Avec sa tête d'ahuri intello, cet acteur d'origine canadienne pourrait passer pour un jeune Luchini d'Amérique du Nord. Il a en le mélange d'intelligence, de vivacité et de maladresse mais aussi, l'art d'incarner la gaucherie et l'audace qui fait tout le charme de ce film...

Éric Fourlanty Lire la critique complète

Ruefrontenac.com

Lire la critique

Vraiment, voici une belle surprise qui plaira autant aux adultes qu’à leurs ados.

Martin Bisaillon Lire la critique complète

Le Devoir

Lire la critique

Comédie d'ados, Youth in Revolt? Oui et non. Toutes les caractéristiques habituelles sont présentes dans l'intrigue et les personnages, mais le scénario tiré du roman de C. D. Payne les détourne à des fins plus subversives. Le film, à cet égard, fait l'éloge de la désobéissance et fait donc entendre en écho la leçon de The Graduate. Cela dit, le scénario, un peu maladroit par moments, donne à voir une série de gestes délicieusement coupables, mais nous prive de leurs conséquences.

Martin Bilodeau Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Toutefois, l'ensemble se laisse regarder avec grand plaisir tant le tout y est raconté tambour battant. Qui plus est, les réflexions et observations que le jeune garçon couche dans son journal sont plus souvent qu'autrement hilarantes et allumées.

Manon Dumais Lire la critique complète

Chicago Sun-Times

Lire la critique

Michael Cera is not a sissy. It's more like he's unusual... diffident. Laid-back to a point approaching the horizontal. Yet he yearns. He's so filled with desire, it slops over. I speak not of the real Cera, unknown to me, but of the persona he has perfected in such movies as "Superbad," "Juno," "Nick and Norah's Infinite Playlist" and most recently, "Paper Heart."

Roger Ebert Lire la critique complète

Lecinema.ca

Lire la critique

A priori, il n'y a là rien de nouveau sous le soleil du teen movie. Pourtant, Youth in Revolt a ce petit truc en plus qui ne fait peut-être pas les chefs d'oeuvre, mais qui fait certainement les moments agréables et séduisants.

Helen Faradji Lire la critique complète

National Post

Lire la critique

Still, the middling direction doesn't necessarily detract from Cera's dual-role performance. As the insolent François, Cera delivers a crude, nuanced villain unlike anything else in his short career. And even when Cera does stick close to his usual quiet persona as Nick, he still knows how to deliver a joke or two.

Barry Hertz Lire la critique complète