Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Le tout est porté par des dialogues justes, pris en charge par des comédiens doués, en particulier Theodor Juliusson, dont le jeu très senti domine celui de ses partenaires.

Jean Beaulieu Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Theodor Juliusson incarne avec une grande justesse ce col bleu d'Hannes, ancien pêcheur forcé avec sa famille à un exil intérieur, qui trouve en son for intérieur les moyens d'aider sa femme grabataire car il a compris et applique le sens profond des vœux qu'il a prononcés le jour de son mariage.

Luc Chaput Lire la critique complète

24imag

Lire la critique

À travers ses courts-métrages, Rúnar Rúnarsson avait démontré qu'il pouvait s'attaquer à la fois avec tact et facilité au comportement des humains aux prises avec des situations dramatiques. Volcano prend son temps pour se déployer, à raconter son histoire, et ceux qui bravent la dureté du sujet seront fascinés par sa narration simple et pourtant efficace.

Serge Abiaad Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

Certes, l'évolution du récit et les échanges entre les personnages sont parfois imparfaits (les relations intergénérationnelles pourries par le sacrifice secret de l'un et la rancoeur des autres sont un peu laborieuses, l'irruption du drame au moment précis où le mari se décide à être un autre homme manque un peu de finesse), mais fort heureusement, le sens du cadre, la direction d'acteur ou la sincérité du propos confèrent à l'ensemble de belles qualités.

Jean-Marie Lanlo Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Malgré toutes ses qualités et bien peu de défauts, Volcano n'arrive malheureusement pas à nous bouleverser autant que l'avait fait Amour. Trop semblable, sans doute.

Catherine Schlager Lire la critique complète